Accueil » Tag Archives: philosophie

Tag Archives: philosophie

Lettre philo-économique IEPM N°5

En réponse à la crise de Gilets jaunes, la lettre philo-économique n°5 souligne que l’initiative privée et la liberté de choix dans les services publics sont nécessaires pour améliorer la prise en compte des besoins des personnes dans ces services essentiels que sont notamment l’éducation et la protection sociale, tout en réduisant la dépense publique. Ces orientations sont fondées dans la doctrine sociale de l’Eglise, comme vous pourrez le lire avec les derniers extraits de l’analyse d’Achille Dauphin-Meunier sur le rôle de l’Etat dans l’organisation de la sécurité sociale : combiner solidarité privée, solidarité publique et initiative privée est possible. Enfin, une fiche de lecture sur le manuel « L’économie européenne 2019 » aux éditions Repères, fait le point sur l’euro, dont c’est le vingtième anniversaire, et le Brexit. Le consensus économique sur ces sujets n’est guère positif… Pourquoi ne pas en tirer toutes les conséquences ? Bonne lecture !   Cliquez sur le lien suivant pour prendre connaissance de la Lettre :  Lettre-philoeco-5

Lire la suite »

Lettre philo-économique IEPM N°4

L’Europe a-t-elle sa place dans la mondialisation ? Sur quelle base construire la justice sociale ? Que nous apprennent les mémoires de l’ancien patron de la Banque fédérale américaine sur la vision libérale du monde d’aujourd’hui ? La quatrième lettre philo-économique de l’Institut Montalembert vous propose des éléments de réflexion inspirés de la doctrine sociale de l’Eglise sur ces questions cruciales et bien souvent laissées sans réponse. Cliquez sur le lien suivant pour prendre connaissance de la Lettre : Lettre-philoeco_IEPM_4

Lire la suite »

Lettre Philo-Economique N°2 : Que penser honnêtement de la mondialisation ?

Les débats économiques opposent souvent en France les adversaires de la mondialisation et les soutiens d’une « mondialisation heureuse ». Ce débat englobe une bonne partie des discussions sur la construction européenne, à juste titre puisque l’Union européenne est avant tout un effort pour créer un grand marché européen. Les termes de ce faux dialogue doivent être critiqués. Leur simplisme ne rend pas compte des différents niveaux de réflexion à mobiliser : 1) Une réflexion philosophique sur la neutralité de l’économie. Le philosophe André Comte-Sponville écrivait il y a quelques années que les reproches faits à l’économie venaient du fait que les mécanismes économiques ne tenaient pas compte de la dimension morale : une entreprise régie par des principes moraux ne peut tirer de ces principes un avantage déterminant dans la compétition économique. La mondialisation ne peut répondre à l’aspiration de chacun à la justice, puisqu’elle ne bénéficie pas nécessairement aux plus vertueux. On peut aller plus loin : c’est une vérité de l’action humaine que certains comportements qui paraissent blâmables peuvent servir de justes causes, tandis que des intentions qui paraissent bonnes peuvent au contraire être guidées par l’égoïsme. Dans ces conditions, on ne peut « moraliser » le …

Lire la suite »