Accueil » Billets (page 2)

Billets

« On aurait pu prévenir et empêcher toutes ces morts.»

[Tribune] dans Valeurs Actuelles : Loi sur le séparatisme : Soyons courageux, efficaces et ambitieux Cliquez sur l’image pour accéder à la Tribune Mais alors, où sont les responsabilités ? Présentation : smart Ayant vécu personnellement mon enfance dans les cités j’ai été témoin, et parfois même victime, de certains dysfonctionnements sociaux qui régissent ces lieux. J’ai eu la chance de rencontrer sur mon chemin de vie certaines personnes qui ont donné du sens à ma vie, ce qui fait qu’aujourd’hui je suis consultant en prévention de la violence urbaine. Je travaille depuis 5 années sur un programme de déradicalisation. Je connais bien l’islamisme, son idéologie et sa violence, c’est pourquoi j’ai voulu consacrer toute mon énergie à le combattre au travers d’actions de prévention. Devant la tragédie de la mort de Samuel PATY et celle de ces trois malheureux fidèles catholiques je m’interroge sur ce qu’il aurait pu être fait pour les éviter. Oui, nous aurions pu prévoir ces drames ! Il ne faut pas laisser dire et penser, encore une fois, qu’ils sont morts par hasard, sans raison, sous les coups d’un ‘’déséquilibré’’ ! Aujourd’hui, il me semble nécessaire de partager ma réflexion pour enfin combattre efficacement l’islam radical et, …

Lire la suite »

Covid 19 : Un discours de vérité

Si vous avez 30 minutes de libre, je vous recommande vivement de regarder sur Youtube cette interview du Pr Henrion-Caude, généticienne de renommée mondiale et ancienne directrice de recherche à l’Inserm à l’Hôpital Necker : Cliquer sur les images   “Ce que j’ai lu de plus mauvais en terme de qualité scientifique sur ces vingt dernières années.” Dans cette interview, le Pr Alexandra Henrion-Caude témoigne de “l’irrationalité totale” des explications officielles autour du coronavirus. Cette femme qui a publié des articles scientifiques dans plus de cent revues différentes déclare :  “C’est ce que j’ai lu de plus mauvais en terme de qualité scientifique sur ces vingt dernières années.” Les vrais symptômes du coronavirus Le grand danger, explique-t-elle, est que ce coronavirus se répand à une vitesse fantastique.  Il reste contagieux une semaine après l’arrêt de tout symptômes, donc une semaine après que la personne ait complètement guéri. Or, les Autorités sanitaires et les médias ne parlent que des symptômes grippaux comme fièvre et toux, fatigue, essoufflement, nausées, diarrhée, vomissement, qui sont déjà les signes d’une forme sévère. Or, majoritairement, cette maladie, le Covid-19, se traduit par des signes très modérés voire aucun symptôme : courbatures fébriles,maux de tête,mal de gorge,douleurs …

Lire la suite »

Quelle vision pour demain ?

Nous vous recommandons la lecture du magazine Valeurs Actuelles de cette semaine : « Après la crise du Covid-19, il faudra rééquilibrer la structure du “paquebot France”, redonner le sens de la nation comme communauté de culture et remettre le bien commun au centre de gravité de la vie politique. ». C’est l’analyse que livre le général (2S) Frédéric Beth, ancien inspecteur général des armées, expert associé à l’Institut éthique et politique Montalembert (IEPM) et président d’Atlas Géostratégie Conseil. Cliquer sur l’image ci dessous pour télécharger le contenu du texte : Cliquer sur l’image pour accéder à l’article

Lire la suite »

COVID 19 : Un homme vivant au secours de ce monde !

IV. L’homme vivant.       Dans la conjoncture actuelle, la question qui se pose est : que faire ? Face à cette question, on peut apporter trois réponses.  La première réside dans la clarté. Il y a deux façons de faire passer des idées : la première, la plus courante, est de prendre le pouvoir politique. La seconde est d’utiliser d’autres canaux. Dans la vie courante, la politique, c’est la guerre, comme l’a montré Machiavel. La guerre est celle qui oppose les voyous aux flics et les flics  aux voyous. Pour prendre le pouvoir, il faut être un peu voyou. Témoin, le fait d’aller chercher un scandale chez son adversaire, de faire éclater ce scandale et ainsi de discréditer son adversaire.   Pour garder le pouvoir, il faut être flic. Témoin le fait de ficher ses adversaires et de les surveiller, là encore, pour acquérir le scandale qui les terrassera. Ne croyons pas qu’en politique on fait passer ses idées sans violence. On les fait toujours passer par de la violence, celle-ci passant par des manœuvres diverses et variées.  Si donc, on veut faire de la politique courante, il fait être prêt à être voyou et flic dans un monde de voyous et de flics. …

Lire la suite »

Covid 19 : Retour à un vrai humanisme 2

Bertrand VERGELY, L’Homme Vivant Nous vivons une crise de la politique et de la société. Rien d’étonnant à cela. Ce n’est pas l’homme vivant, éveillé qui nous guide mais l’homme endormi et ignorant. Il est possible de sortir de cette crise et de retrouver l’homme vivant, éveillé. Pour le comprendre, je reviendrai  sur 1. le sens profond de la politique, 2. la crise de l’humanisme aujourd’hui, 3. l’apport de Vaclav Havel avec son écrit Le pouvoir des sans pouvoirs enfin 4. le sens de l’homme vivant. La crise de l’humanisme.       Il est aujourd’hui question de l’homme. Tout le monde parle même de l’homme. En chine, pays totalitaire, l’homme est au centre du projet chinois. Dans notre monde l’humanisme est le fondement de notre monde. Cet homme malheureusement n’est pas l’homme vivant.       Comme le dit le chœur dans Antigone de Sophocle : « Parmi toutes les merveilles du monde, la plus grande, c’est l’homme ». Si l’homme est ainsi la plus grande merveille de l’univers, cela vient de ce que, comme le montre Pascal, avec lui l’univers n’est pus simplement univers matériel. C’est un univers spirituel, l’homme faisant de l’univers un univers conscient en étant la conscience de l’univers. Penser l’homme, dans ces conditions, …

Lire la suite »

COVID 19 : Comment résister dans l’épreuve ?

On observe avec acuité comment notre monde interconnecté a basculé avec difficulté dans celui du confinement. On perçoit ainsi la fragilité de nos sociétés  profondément ébranlées par la contingence, celle d’un virus si imprévisible. Dans l’incertitude de cette circonstance notre seule responsabilité c’est de rester profondément humain, en se soutenant et en encourageant nos «soignants », cette communauté, aujourd’hui, à l’avant-garde de notre humanité.  « Voici comment, dans les difficultés, on apprend à vaincre notre inquiétude face à l’incertitude : C’est une présence réconfortante, et non nos stratégies, notre intelligence, notre courage, qui mobilise et soutient la vie de chacun de nous ».  Encouragé par de nombreux messages d’invitation à « ouvrir une nouvelle phase, attentive, sérieuse et responsable, pour affronter l’urgence sanitaire et en sortir » je me permets de proposer cette contribution à la réflexion. Nous vivons souvent comme dans une bulle, dans laquelle nous nous sentons à l’abri des coups de la vie. Nous pouvons ainsi nous permettre d’avancer distraits, en faisant comme si nous contrôlions tout. Mais parfois, les circonstances bousculent nos plans et nous appellent brusquement à répondre, à prendre au sérieux notre personne, à nous interroger sur notre situation existentielle effective. Ces dernières semaines, la réalité a …

Lire la suite »

START-UP NATION Projet de loi pour Notre-Dame : cette obsession du temps court qui plombe notre avenir

Par Bertrand VERGELY, expert associé  » Le 15 Avril dernier, lorsque Notre-Dame a brûlé, pendant quelques heures, dans ce monde qui désacralise tout, la France a connu un élan du cœur proprement sublime. Soudain, comme la rosée du matin, un peu de sacré a refait surface au milieu des flammes de l’enfer. Durant quelques heures, on a cru que la postmodernité était sauvée. Les Français sont capables de voir Notre-Dame bruler sans se réjouir ni proclamer sur Twittercomme cette militante de l’UNEF désavouée par sa direction qu’ « elle s’en balek ». Que nous sommes naïfs ! C’était sans compter ce que la psychanalyse appelle « l’après coup ».  » Pour lire l’intégralité de l’article : https://www.atlantico.fr/decryptage/3571275/projet-de-loi-pour-notre-dame–cette-obsession-du-temps-court-qui-plombe-notre-avenir-bertrand-vergely    

Lire la suite »

Bien Commun et Politique

Introduction :  » En démocratie plus que dans tout autre régime, le politique devrait être le lieu où les relations entre l’individuel et le collectif sont régulées. Or force est de constater que les démocraties ne parviennent pas à résoudre de façon entièrement satisfaisante la question du rapport de l’individuel avec le collectif. Elles donnent, par construction, la priorité à l’intérêt collectif tel qu’il est supposé être exprimé par la majorité, et ceci bien souvent aux dépens de l’intérêt particulier. » Antonin PUJOS Pour lire le document dans son entier, cliquer sur l’image ci-après :  

Lire la suite »

Arnaud BELTRAME : Le Témoignage d’un soldat chrétien

“Personne n’a pu m’enlever ma vie: je la donne de moi-même” (Jn 10, 18) Nous sommes dans la semaine sainte, qui nous conduira aux célébrations solennelles du mystère central de la foi chrétienne, le mystère de la passion, de la mort et de la résurrection du Christ. Nous nous apprêtons à vivre un temps privilégié pour méditer sur l’œuvre de salut réalisée par le Christ sur la Croix. Et Comment ne pas penser à Arnaud BELTRAME dans ces circonstances tant son témoignage de vie offerte gratuitement, est si saisissant. Le Carême, occasion providentielle de conversion, nous aide à contempler cet étonnant mystère d’amour. Il constitue un retour aux sources de la foi car, en méditant sur le don de grâce incommensurable qu’est la Rédemption, nous ne pouvons pas ne pas réaliser que tout nous est donné par l’initiative de l’amour de Dieu. “Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement”. Ces paroles de l’Évangile résonnent dans le cœur de chaque chrétien en pèlerinage vers Pâques. Rappelant le mystère de la mort et de la résurrection du Seigneur, le Carême conduit tout chrétien à s’émerveiller au plus profond de lui-même de la grandeur d’un tel don. Et l’acte héroïque d’Arnaud témoigne de …

Lire la suite »

JÉSUS : L’événement d’une rencontre !

L’un des impératifs non écrits du monde d’aujourd’hui voudrait nous obliger à penser que pour se sentir vivants, il convient de changer souvent. Changer de lieu, changer d’amours, changer de travail, changer de look, changer de vie et de croyance. Le poète TS ELIOT dans les chœurs du Roc, donne cet avis : «  Le monde tourne et le monde change / mais une chose ne change pas / La lutte perpétuelle du Bien et du Mal». C’est-à-dire la lutte, la différence entre ce qui réalise complètement le désir et ce qui, au lieu de cela, le déçoit et le déprime. L’histoire change, aussi bien l’histoire personnelle que l’histoire collective, les lieux changent, les usages. Durant ces dernières décennies, nous avons assisté à une série impressionnante de changements dans la politique mondiale, dans les habitudes, dans les modes et les lois, dans les moyens que les hommes ont à leur disposition. Et pourtant le cœur de la personne, ce que saint Paul appelle « mentalité », peut rester identique, immobile. Et au milieu d’une lutte quotidienne entre ce qu’on sent comme le bien et le mal, il peut rester dépaysé, incertain : une mentalité, un « moi », au fond rabougris, suspendus peut-être entre de grands …

Lire la suite »