Accueil » Billets

Billets

Covid-19 : « Il est nécessaire d’associer les citoyens aux délibérations de sortie de crise »

Notre dernière tribune dans MARIANNE Cliquez sur l’image pour accéder à l’article Notre constat dans notre première tentative de Retour d’Expérience (REX) est, plus d’un an après le début de la crise sanitaire, que nos capacités d’initiatives se sont appauvries, au point de ne plus pouvoir admettre et assumer les arbitrages raisonnables indispensables ? Voilà, en des instants décisifs, la gouvernance politique confrontée à son échec : ne pas avoir permis à la société d’être partie prenante d’un dispositif déterminé dans la transparence et la concertation, afin de déterminer ensemble une politique dont nous serions coresponsables.

Lire la suite »

« Sans être encore dans un régime totalitaire, nous sommes déjà en post-démocratie »

LE PARADOXE D’UN ÉTAT À LA FOIS OMNISCIENT ET IMPOTENT En quelques mots, on a nié la possibilité de distinguer avec rectitude le bien du mal, le juste de l’injuste, le vrai du faux. Dans notre tradition occidentale, les normes qui dirigent nos actes sont considérées comme objectives et accessibles à la raison naturelle. Tout indique que les universités et grandes écoles ne sont plus les gardiennes de cette tradition, qu’elles se sont mises au service d’un esprit qui refuse la vérité, qu’elles encouragent, prolongent, affermissent la rupture entre le mot et le monde, entre le verbe et l’être, entre l’intelligence et le réel. C’est notamment le cas de l’« l’islamo-gauchisme » qui prospère dans l’enseignement supérieur. Cliquez sur l’image pour accéder à notre Tribune dans Marianne

Lire la suite »

« La cause principale de notre faillite pendant la crise : l’absence d’anticipation »

Notre dernière tribune dans Marianne Pour éviter le pire, une seule solution : anticiper dès maintenant pour maîtriser au mieux ces risques ; et pour cela, lancer dès maintenant de vastes programmes de réorientation des secteurs les plus durablement touchés vers les secteurs dont on aura besoin dans l’avenir. En rémunérant les salariés non plus pour ne pas travailler, mais pour se former à des métiers nouveaux. En lançant des grands projets européens, nationaux, régionaux industriels « souverains » en relocalisant les productions dans les secteurs qui nous ont manqué de manière si évidente durant la crise sanitaire, de la santé, de l’éducation de l’hygiène du numérique, des énergies propres, de l’alimentation, de la distribution, de l’eau, du recyclage, de la culture, de la sécurité ; et bien d’autres. Cliquez sur l’image pour accéder à l’article Chaque jour qui passe nous apporte la preuve que, dans la vie personnelle comme dans la vie sociale, dans notre vie privée comme dans notre vie professionnelle, dans toutes nos relations, notre sort est très largement lié à notre capacité d’anticipation. En particulier, saurons-nous collectivement comprendre l’effort que chacun devra faire ? Cela suppose de cesser de penser à courts termes, d’avoir une vision claire et …

Lire la suite »

Notre Tribune dans Marianne : Comment Désirer le Bien Commun en 2021 !

« Aujourd’hui tout semble nier la possibilité d’un véritable bien commun » Le bien commun revient dans le vocabulaire politique, et il faut s’en réjouir, mais c’est devenu un concept fourre-tout. La République, la santé, l’océan… sont un bien commun. Pour faire chic, dites simplement « un commun » : Notre-Dame de Paris, par exemple, est un commun. Si naguère la différence avec l’intérêt général avait encore un sens, la formule s’impose aujourd’hui comme une abstraction sympathique en mesure de rallier les foules, voulant dire tout et son contraire, faute de se faire comprendre précisément. Pour les hommes de l’Antiquité et du Moyen Âge, le bien commun ne se définissait pas car il était une évidence partagée, les notions de bien et de communauté ayant tout leur sens, sans équivoque. C’est ainsi qu’il désignait la finalité de toute action politique bonne, le bien ayant valeur de tension vers le bonheur de tous et de chacun, au-delà des faiblesses humaines. Cliquer sur l’image pour accéder à l’article

Lire la suite »

Election Présidentielle Américaine : Entre « Post Vérité » et retour du Réel

Toute la classe politique « dite de gouvernement », en occident, a ainsi préparé le terrain à l’avènement politique de la « post-vérité ». L’ironie de l’histoire, c’est qu’aujourd’hui certains de ceux-là ont été les premières victimes de sa réalisation, permettant le retour fracassant du réel. L’élection présidentielle américaine du 3 novembre en est l’étrange démonstration ! La Post-Vérité « Post-vérité » :  Cette notion est généralement associée aux affirmations fantaisistes et mensongères des soit disant « populistes » comme Donald TRUMP et à ceux qui ont voté pour ce nouveau courant politique, issus des classes populaires de la société occidentale. Le dictionnaire de l’université d’Oxford annonçait donc que « post-vérité » était le mot qui, plus que tout autre, reflète notre monde d’aujourd’hui.  Selon la définition du dictionnaire, on parle de « post-vérité » quand « les faits objectifs ont moins d’influence que les appels à l’émotion et aux opinions personnelles pour modeler l’opinion publique ». Les premières occurrences du mot apparaissent dès 1992, mais c’est en 2016 que ce concept s’est vraiment installé dans le monde Anglo-saxon avec le BREXIT et puis à nouveau, quand Donald TRUMP a obtenu l’investiture présidentielle du Parti républicain et a remporté l’élection …

Lire la suite »

« On aurait pu prévenir et empêcher toutes ces morts.»

[Tribune] dans Valeurs Actuelles : Loi sur le séparatisme : Soyons courageux, efficaces et ambitieux Cliquez sur l’image pour accéder à la Tribune Mais alors, où sont les responsabilités ? Présentation : smart Ayant vécu personnellement mon enfance dans les cités j’ai été témoin, et parfois même victime, de certains dysfonctionnements sociaux qui régissent ces lieux. J’ai eu la chance de rencontrer sur mon chemin de vie certaines personnes qui ont donné du sens à ma vie, ce qui fait qu’aujourd’hui je suis consultant en prévention de la violence urbaine. Je travaille depuis 5 années sur un programme de déradicalisation. Je connais bien l’islamisme, son idéologie et sa violence, c’est pourquoi j’ai voulu consacrer toute mon énergie à le combattre au travers d’actions de prévention. Devant la tragédie de la mort de Samuel PATY et celle de ces trois malheureux fidèles catholiques je m’interroge sur ce qu’il aurait pu être fait pour les éviter. Oui, nous aurions pu prévoir ces drames ! Il ne faut pas laisser dire et penser, encore une fois, qu’ils sont morts par hasard, sans raison, sous les coups d’un ‘’déséquilibré’’ ! Aujourd’hui, il me semble nécessaire de partager ma réflexion pour enfin combattre efficacement l’islam radical et, …

Lire la suite »

Covid 19 : Un discours de vérité

Si vous avez 30 minutes de libre, je vous recommande vivement de regarder sur Youtube cette interview du Pr Henrion-Caude, généticienne de renommée mondiale et ancienne directrice de recherche à l’Inserm à l’Hôpital Necker : Cliquer sur les images   “Ce que j’ai lu de plus mauvais en terme de qualité scientifique sur ces vingt dernières années.” Dans cette interview, le Pr Alexandra Henrion-Caude témoigne de “l’irrationalité totale” des explications officielles autour du coronavirus. Cette femme qui a publié des articles scientifiques dans plus de cent revues différentes déclare :  “C’est ce que j’ai lu de plus mauvais en terme de qualité scientifique sur ces vingt dernières années.” Les vrais symptômes du coronavirus Le grand danger, explique-t-elle, est que ce coronavirus se répand à une vitesse fantastique.  Il reste contagieux une semaine après l’arrêt de tout symptômes, donc une semaine après que la personne ait complètement guéri. Or, les Autorités sanitaires et les médias ne parlent que des symptômes grippaux comme fièvre et toux, fatigue, essoufflement, nausées, diarrhée, vomissement, qui sont déjà les signes d’une forme sévère. Or, majoritairement, cette maladie, le Covid-19, se traduit par des signes très modérés voire aucun symptôme : courbatures fébriles,maux de tête,mal de gorge,douleurs …

Lire la suite »

Quelle vision pour demain ?

Nous vous recommandons la lecture du magazine Valeurs Actuelles de cette semaine : « Après la crise du Covid-19, il faudra rééquilibrer la structure du “paquebot France”, redonner le sens de la nation comme communauté de culture et remettre le bien commun au centre de gravité de la vie politique. ». C’est l’analyse que livre le général (2S) Frédéric Beth, ancien inspecteur général des armées, expert associé à l’Institut éthique et politique Montalembert (IEPM) et président d’Atlas Géostratégie Conseil. Cliquer sur l’image ci dessous pour télécharger le contenu du texte : Cliquer sur l’image pour accéder à l’article

Lire la suite »

COVID 19 : Un homme vivant au secours de ce monde !

IV. L’homme vivant.       Dans la conjoncture actuelle, la question qui se pose est : que faire ? Face à cette question, on peut apporter trois réponses.  La première réside dans la clarté. Il y a deux façons de faire passer des idées : la première, la plus courante, est de prendre le pouvoir politique. La seconde est d’utiliser d’autres canaux. Dans la vie courante, la politique, c’est la guerre, comme l’a montré Machiavel. La guerre est celle qui oppose les voyous aux flics et les flics  aux voyous. Pour prendre le pouvoir, il faut être un peu voyou. Témoin, le fait d’aller chercher un scandale chez son adversaire, de faire éclater ce scandale et ainsi de discréditer son adversaire.   Pour garder le pouvoir, il faut être flic. Témoin le fait de ficher ses adversaires et de les surveiller, là encore, pour acquérir le scandale qui les terrassera. Ne croyons pas qu’en politique on fait passer ses idées sans violence. On les fait toujours passer par de la violence, celle-ci passant par des manœuvres diverses et variées.  Si donc, on veut faire de la politique courante, il fait être prêt à être voyou et flic dans un monde de voyous et de flics. …

Lire la suite »

Covid 19 : Retour à un vrai humanisme 2

Bertrand VERGELY, L’Homme Vivant Nous vivons une crise de la politique et de la société. Rien d’étonnant à cela. Ce n’est pas l’homme vivant, éveillé qui nous guide mais l’homme endormi et ignorant. Il est possible de sortir de cette crise et de retrouver l’homme vivant, éveillé. Pour le comprendre, je reviendrai  sur 1. le sens profond de la politique, 2. la crise de l’humanisme aujourd’hui, 3. l’apport de Vaclav Havel avec son écrit Le pouvoir des sans pouvoirs enfin 4. le sens de l’homme vivant. La crise de l’humanisme.       Il est aujourd’hui question de l’homme. Tout le monde parle même de l’homme. En chine, pays totalitaire, l’homme est au centre du projet chinois. Dans notre monde l’humanisme est le fondement de notre monde. Cet homme malheureusement n’est pas l’homme vivant.       Comme le dit le chœur dans Antigone de Sophocle : « Parmi toutes les merveilles du monde, la plus grande, c’est l’homme ». Si l’homme est ainsi la plus grande merveille de l’univers, cela vient de ce que, comme le montre Pascal, avec lui l’univers n’est pus simplement univers matériel. C’est un univers spirituel, l’homme faisant de l’univers un univers conscient en étant la conscience de l’univers. Penser l’homme, dans ces conditions, …

Lire la suite »