Accueil » Tag Archives: néant

Tag Archives: néant

RETEX COVID 19 : Le néant ou L’Etre ?

La situation qui s’est créée avec la crise sanitaire rend donc encore plus pressante la nécessité de nous confronter à cette question : Quel choix notre société souhaite faire : Le néant ou L’Etre ? Pour chercher une réponse qui soit à la hauteur, il nous a semblé nécessaire de partager avec vous cette interrogation en cette période vertigineuse, dans laquelle le néant menace si fortement la vie de chacun. En ce sens, ne pas poser de jugements sur les événements serait une folie. Nous désirons au contraire affronter cette provocation qui nous concerne tous sans la fuir. S’engager dans la confrontation avec les événements présents, faire un véritable retour d’expérience, est la seule méthode pour opérer un changement de mentalité. Nous devons vérifier ensemble, inspirés par l’enseignement social-chrétien, quelle évolution promouvoir pour un futur meilleur. Le Néant Si nous avons parlé de « néant », c’est parce que l’existence de l’homme contemporain (c’est-à-dire notre existence personnelle et sociale), paraît marquée par le nihilisme de manière toujours plus claire et évidente, sans éclat, et pourtant non sans effets visibles. Il ne s’agit pas d’un courant culturel, mais d’une situation existentielle. Quelles sont les caractéristiques de ce nihilisme qui, de manière plus ou moins …

Lire la suite »

COVID 19 : Retour à un vrai humanisme 1

L’homme vivant Par Bertrand VERGELY Nous vivons une crise de la politique et de la société. Rien d’étonnant à cela. Ce n’est pas l’homme vivant, éveillé qui nous guide mais l’homme endormi et ignorant. Il est possible de sortir de cette crise et de retrouver l’homme vivant, éveillé. Pour le comprendre, je reviendrai  sur le sens profond de la politique, la crise de l’humanisme aujourd’hui, l’apport de Vaclav Havel avec son écrit Le pouvoir des sans pouvoirs enfin le sens de l’homme vivant.  Le sens de la politique.       Il y a deux façons de considérer la politique et de faire de la politique, la façon courante et la façon éclairée.       La façon courante de faire de la politique est la façon matérialiste et athée. Elle repose sur trois éléments : un présupposé fondamental, un mode d’action lié à ce présupposé et une idéologie comme conséquence de ce présupposé.      Le présupposé fondamental est celui-ci. Dans un monde où tout est exclusivement matériel, Dieu n’existant pas, l’homme doit être considéré comme un animal. Comme l’animal, il obéit à la séduction et à l’intimidation. Il faut avoir. Quand on le sait, on peut le conditionner afin de le mener où l’on veut. Diriger les …

Lire la suite »