Accueil » Tag Archives: Liberté

Tag Archives: Liberté

WebCercle Montalembert N°9 avec Grégor PUPPINCK

« Le droit à l’objection de conscience est-il en péril » ? Notre pays est aujourd’hui un grand champ de bataille qui laisse apparaître de nombreuses souffrances et blessures.   Il nous semblait aujourd’hui important de continuer notre réflexion après avoir aborder à notre dernière rencontre la liberté de conscience en France. Nous vous proposons notre neuvième rencontre avec Grégor PUPPINCK, auteur du livre  » Objection de conscience et Droits de l’homme « . Cette question nous semble importante d’être posée aujourd’hui  !  Dans une société qui a renoncé, au moins partiellement, à la conviction publique qu’il existe un bien moral objectif reconnu par la conscience, le recours à l’objection de conscience est de moins en moins bien accepté. Régulièrement, des lobbies s’opposent par exemple à la reconnaissance par la loi de l’objection de conscience au sein du corps médical. En France, l’Etat s’attribue de plus en plus une autorité de fait sur la liberté de religion, donc sur les consciences. Pour autant, de plus en plus de plaignants saisissent les tribunaux pour défendre leurs libertés, au nom de la conscience : liberté d’éducation, liberté du culte, refus de porter les armes, refus de se faire vacciner, etc. Ainsi, les libertés des uns s’opposent …

Lire la suite »

L’écologie subsidiaire grande absente de la convention citoyenne pour le climat !

Cliquer sur l’image pour accéder à l’article Écologie humaine, écologie radicale, écologie environnementale… de quoi ne qualifie-t-on pas l’écologie ? Et maintenant, écologie subsidiaire ? Un mot de notre vocabulaire à redécouvrir ! L’IEPM propose un projet alternatif au consensus idéologique liberticide, une nouvelle écologie au service du bien commun Par Stanislas de LARMINAT, administrateur et référent associé à l’IEPM

Lire la suite »

Covid 19 : Retour à un vrai humanisme 3

Bertrand VERGELY, l’Homme Vivant L’intuition de Vaclav HAVEL.      1978. Dans la Tchécoslovaquie gouvernée par ’un gouvernement à la botte de Moscou qui lui impose sa loi en l’obligeant à établir un régime policier, Vaclav Havel publie Le pouvoir des sans pouvoirs[1]. Ce qui lui vaudra d’aller en prison., parmi d’autres chefs d’inculpation, principalement celui de dissidence et d’opposition au régime. Dans cet essai Vaclav Havel s’emploie essentiellement à montrer qu’il est possible de résister à un régime totalitaire. Il en donne pour preuve une vision qu’il a eue. Un matin, en sortant chez lui, il passe devant son marchand de légimes habituel. Et, là, surprise, que voit-il ? Au milieu de ses pommes de terre et de ses carottes, le marchand de légumes a placé une banderole avec inscrite dessus le fameux slogan communiste ; « Prolétaires de tous les pays, unissez vous ».      Cette scène cause un électrochoc à Havel. Il y voit l’annonce de la fin du communisme. Si ce dernier en est à passer par la publicité en se mêlant aux produits de consommation pour se développer, c’est qu’il est vraiment intellectuellement mort. Il y voit également une autre annonce : le mariage entre communisme et capitalisme, c’est ce vers …

Lire la suite »

Lettre Politique N°3 : Qu’est ce que l’Idéologie (3)

Manifeste pour la Liberté  La lettre politique 3 poursuit la réflexion sur l’idéologie à partir du Pouvoir des sans pouvoir de Vaclav Havel. Également proposés : Un texte de Pie XII sur la préférence pour les pauvres, un commentaire du Manifeste pour la liberté scolaire de Jean Baptiste Noé. Cliquez sur le lien suivant pour prendre connaissance de la Lettre : La-lettre-politique3

Lire la suite »

Lettre DSE N°7 : Organisations professionnelles, liberté et bien commun

La septième lettre de doctrine sociale de l’Eglise de l’Institut éthique et politique Montalembert vous propose des extraits de l’ouvrage d’Achille Dauphin-Meunier « La société industrielle contemporaine et les enseignements pontificaux », Nouvelles éditions latines, 1972. A cette époque membre de l’Académie d’agriculture, doyen de la faculté autonome d’économie et de droit de Paris, vice-président de la société française de géographie économique, Achille Dauphin-Meunier analyse les motifs pour lesquels la doctrine sociale de l’Eglise affirme le rôle des organisations professionnelles dans la recherche du bien commun. Une vision déformée des organisations professionnelles, au prisme d’un individualisme radical ou d’un syndicalisme gestionnaire, en fait des obstacles au progrès technique que seule une concurrence effrénée pourrait accélérer. Au contraire, l’organisation des filières professionnelles tournées vers le bien commun est nécessaire pour conforter la dignité et la liberté des acteurs économiques et ainsi dynamiser le progrès technique au service de la société. Pour illustrer ce propos, nous vous proposons également dans cette lettre un extrait de l’encyclique Sertum Laetitiae (« Couronne de la joie ») adressée aux cardinaux américains le 1er novembre 1939 et consacrée à la « question sociale » aux Etats-Unis. L’institut éthique et politique Montalembert souhaite donc à l’occasion de la publication de ces extraits souligner …

Lire la suite »