Accueil » Tag Archives: éthique

Tag Archives: éthique

Quelle vision pour demain ?

Nous vous recommandons la lecture du magazine Valeurs Actuelles de cette semaine : « Après la crise du Covid-19, il faudra rééquilibrer la structure du “paquebot France”, redonner le sens de la nation comme communauté de culture et remettre le bien commun au centre de gravité de la vie politique. ». C’est l’analyse que livre le général (2S) Frédéric Beth, ancien inspecteur général des armées, expert associé à l’Institut éthique et politique Montalembert (IEPM) et président d’Atlas Géostratégie Conseil. Cliquer sur l’image ci dessous pour télécharger le contenu du texte : Cliquer sur l’image pour accéder à l’article

Lire la suite »

Covid 19 : Retour à un vrai humanisme 3

Bertrand VERGELY, l’Homme Vivant L’intuition de Vaclav HAVEL.      1978. Dans la Tchécoslovaquie gouvernée par ’un gouvernement à la botte de Moscou qui lui impose sa loi en l’obligeant à établir un régime policier, Vaclav Havel publie Le pouvoir des sans pouvoirs[1]. Ce qui lui vaudra d’aller en prison., parmi d’autres chefs d’inculpation, principalement celui de dissidence et d’opposition au régime. Dans cet essai Vaclav Havel s’emploie essentiellement à montrer qu’il est possible de résister à un régime totalitaire. Il en donne pour preuve une vision qu’il a eue. Un matin, en sortant chez lui, il passe devant son marchand de légimes habituel. Et, là, surprise, que voit-il ? Au milieu de ses pommes de terre et de ses carottes, le marchand de légumes a placé une banderole avec inscrite dessus le fameux slogan communiste ; « Prolétaires de tous les pays, unissez vous ».      Cette scène cause un électrochoc à Havel. Il y voit l’annonce de la fin du communisme. Si ce dernier en est à passer par la publicité en se mêlant aux produits de consommation pour se développer, c’est qu’il est vraiment intellectuellement mort. Il y voit également une autre annonce : le mariage entre communisme et capitalisme, c’est ce vers …

Lire la suite »

Lettre ouverte au Président à propos de la restauration de Notre-Dame

Monsieur le Président, Il y a 170 ans, la cathédrale Notre-Dame menaçait ruines. En juillet 1845, Charles de Montalembert fait voter la loi qui ouvre un crédit exceptionnel de 2 650 000 francs « affectés au travaux de restauration de la cathédrale de Paris ». Cette loi est l’aboutissement d’une prise de conscience nationale qui prend son envol grâce à la publication en 1831 du roman *Notre-Dame de Paris* de Victor Hugo, ami de Montalembert. Le projet de restauration est engagé d’après un rapport de 1843, minutieusement établi par les architectes Lassus et Viollet-le-Duc en concertation avec les historiens spécialistes du Moyen-âge d’alors et fondé sur l’étude approfondie des archives. C’est donc sous l’égide de ces trois personnalités Hugo, Montalembert et Viollet-le-Duc, pères de la sauvegarde de Notre-Dame au 19eme siècle, que nous publions cette tribune/lettre. Lundi 15 avril, devant Notre-Dame en flamme, le monde entier a témoigné au peuple français de son attachement à ce symbole de notre Nation, patrimoine mondial et haut-lieu de la Chrétienté. Ce soir-là, vos propos se sont inscrits dans la dynamique formidable et l’unité d’une mobilisation sans précédent. Si votre engagement a rassuré, depuis votre précipitation divise. Comment justifier un programme de restauration limité à …

Lire la suite »

Bien Commun et Politique

Introduction :  » En démocratie plus que dans tout autre régime, le politique devrait être le lieu où les relations entre l’individuel et le collectif sont régulées. Or force est de constater que les démocraties ne parviennent pas à résoudre de façon entièrement satisfaisante la question du rapport de l’individuel avec le collectif. Elles donnent, par construction, la priorité à l’intérêt collectif tel qu’il est supposé être exprimé par la majorité, et ceci bien souvent aux dépens de l’intérêt particulier. » Antonin PUJOS Pour lire le document dans son entier, cliquer sur l’image ci-après :  

Lire la suite »

Lettre Philo-économique n°3

Laïcité et économie, rôle de l’Etat dans la redistribution des revenus, situation de l’euro d’après Pierre de Lauzun, et d’autres actualités économiques sont au menu de la lettre Philoéco n°3. Cliquez sur le lien suivant pour prendre connaissance de la Lettre : Lettre-philoeco-3-A4

Lire la suite »

Lettre Politique N°3 : Qu’est ce que l’Idéologie (3)

Manifeste pour la Liberté  La lettre politique 3 poursuit la réflexion sur l’idéologie à partir du Pouvoir des sans pouvoir de Vaclav Havel. Également proposés : Un texte de Pie XII sur la préférence pour les pauvres, un commentaire du Manifeste pour la liberté scolaire de Jean Baptiste Noé. Cliquez sur le lien suivant pour prendre connaissance de la Lettre : La-lettre-politique3

Lire la suite »

Arnaud BELTRAME : Le Témoignage d’un soldat chrétien

“Personne n’a pu m’enlever ma vie: je la donne de moi-même” (Jn 10, 18) Nous sommes dans la semaine sainte, qui nous conduira aux célébrations solennelles du mystère central de la foi chrétienne, le mystère de la passion, de la mort et de la résurrection du Christ. Nous nous apprêtons à vivre un temps privilégié pour méditer sur l’œuvre de salut réalisée par le Christ sur la Croix. Et Comment ne pas penser à Arnaud BELTRAME dans ces circonstances tant son témoignage de vie offerte gratuitement, est si saisissant. Le Carême, occasion providentielle de conversion, nous aide à contempler cet étonnant mystère d’amour. Il constitue un retour aux sources de la foi car, en méditant sur le don de grâce incommensurable qu’est la Rédemption, nous ne pouvons pas ne pas réaliser que tout nous est donné par l’initiative de l’amour de Dieu. “Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement”. Ces paroles de l’Évangile résonnent dans le cœur de chaque chrétien en pèlerinage vers Pâques. Rappelant le mystère de la mort et de la résurrection du Seigneur, le Carême conduit tout chrétien à s’émerveiller au plus profond de lui-même de la grandeur d’un tel don. Et l’acte héroïque d’Arnaud témoigne de …

Lire la suite »

Lettre Philo-Economique N°2 : Que penser honnêtement de la mondialisation ?

Les débats économiques opposent souvent en France les adversaires de la mondialisation et les soutiens d’une « mondialisation heureuse ». Ce débat englobe une bonne partie des discussions sur la construction européenne, à juste titre puisque l’Union européenne est avant tout un effort pour créer un grand marché européen. Les termes de ce faux dialogue doivent être critiqués. Leur simplisme ne rend pas compte des différents niveaux de réflexion à mobiliser : 1) Une réflexion philosophique sur la neutralité de l’économie. Le philosophe André Comte-Sponville écrivait il y a quelques années que les reproches faits à l’économie venaient du fait que les mécanismes économiques ne tenaient pas compte de la dimension morale : une entreprise régie par des principes moraux ne peut tirer de ces principes un avantage déterminant dans la compétition économique. La mondialisation ne peut répondre à l’aspiration de chacun à la justice, puisqu’elle ne bénéficie pas nécessairement aux plus vertueux. On peut aller plus loin : c’est une vérité de l’action humaine que certains comportements qui paraissent blâmables peuvent servir de justes causes, tandis que des intentions qui paraissent bonnes peuvent au contraire être guidées par l’égoïsme. Dans ces conditions, on ne peut « moraliser » le …

Lire la suite »