Accueil » Politique

Politique

Lettre Politique n° 4

Poursuite du travail sur l’idéologie, point sur la réforme constitutionnelle, appel à l’unité pour la France, réflexions de Claude Lefort sur la liberté et l’indétermination en démocratie, sont au menu de la Lettre Politique n°4. Pour lire la lettre voici le lien de téléchargement : Lettre-politique_IEPM_4

Lire la suite »

Ayons confiance dans le cœur de l’Homme !

Message de rentrée de l’IEPM En septembre, qui n’a jamais pris la décision de remettre de l’ordre dans sa vie et sa tête ? C’est chaque fois l’occasion de se fixer de nouvelles et bonnes résolutions. En cette rentrée 2018, cela me semblait plus utile, plutôt que de lister toutes ces résolutions qui reviennent chaque année, de se poser simplement deux questions : Comment se protéger d’un environnement vide de sens, agressif et transgressif, qui flatte nos mauvais instincts diraient certains, et provoque en nous de mauvaises réactions ? Tous ceux d’entre nous qui ont eu la chance de partir cet été, de changer d’air et de rythme, l’ont éprouvé à leur retour en retrouvant une certaine pression nocive qui finit souvent par nous démotiver. Quel sera le programme et l’ambition de l’Institut Ethique et politique Montalembert, et de notre réseau amical cette année ? Ces deux questions sont liées et appellent la même réponse : Soutenir la personne dans son humanité intérieure et son désir d’agir pour le Bien Commun ! Comment faire face aux agressions extérieures : ce n’est pas en se distrayant sans cesse en recherchant toutes les occasions de fuir cette urgence existentielle derrière une certaine superficialité …

Lire la suite »

Dîner du cercle Montalembert : 25 septembre – Jean Pierre CHEVENEMENT

    Chers amis, L’Institut Montalembert vous invite en cette rentrée 2018 à participer à un nouveau dîner du cercle qui s’intéresse toujours à l’engagement politique et au Bien Commun. En effet, depuis les dernières élections présidentielles et législatives, la vie politique française a été totalement bouleversée. De nouvelles figures et surtout de nouvelles structures ont émergé dans l’espace politique. Mais cette nouvelle offre politique est-elle conforme aux attentes des français ? Quel sens du Bien Commun a-t’elle? Ainsi, durant toute l’année 2018, nous allons interroger nos invités et réfléchir ensemble à ce que doit être ce Bien Commun qui nous semble si nécessaire de défendre dans l’espace politique. Jean Pierre CHEVENEMENT,sera le 25 septembre, notre septième invité. Nous réfléchirons particulièrement à l’élection européenne et aux perspectives politiques qu’offre ce prochain rendez-vous démocratique. Réservé aux adhérents  ici pour adhérer : Adhésion en ligne IEPM 2018/2019  

Lire la suite »

Diner du cercle Montalembert : Bruno RETAILLEAU

Contenu de l’intervention de Mr RETAILLEAU : Ici

Lire la suite »

Dîner du cercle Montalembert : Julien AUBERT

Le message Vidéo de Julien AUBERT : cliquez ICI La question qu’il aurait aimé qu’on lui pose : Cliquez ICI

Lire la suite »

Lettre Politique N°3 : Qu’est ce que l’Idéologie (3)

Manifeste pour la Liberté  La lettre politique 3 poursuit la réflexion sur l’idéologie à partir du Pouvoir des sans pouvoir de Vaclav Havel. Également proposés : Un texte de Pie XII sur la préférence pour les pauvres, un commentaire du Manifeste pour la liberté scolaire de Jean Baptiste Noé. Cliquez sur le lien suivant pour prendre connaissance de la Lettre : La-lettre-politique3

Lire la suite »

Lettre DSE n°8 : Organisations professionnelles, liberté et bien commun (suite)

La huitième lettre de doctrine sociale de l’Eglise de l’Institut éthique et politique Montalembert vous propose de poursuivre la lecture des extraits de l’ouvrage d’Achille Dauphin-Meunier « La société industrielle contemporaine et les enseignements pontificaux », Nouvelles éditions latines, 1972. A cette époque membre de l’Académie d’agriculture, doyen de la faculté autonome d’économie et de droit de Paris, vice-président de la société française de géographie économique, Achille Dauphin-Meunier analyse les motifs pour lesquels la doctrine sociale de l’Eglise affirme le rôle des organisations professionnelles dans la recherche du bien commun. L’extrait précédent expliquait pourquoi l’organisation des filières professionnelles tournées vers le bien commun est nécessaire pour conforter la dignité et la liberté des acteurs économiques et dynamiser le progrès technique au service de la société. Le présent extrait rappelle les orientations données par l’Eglise sur le rôle des organisations professionnelles. Jean-Paul Valuet Lien pour le téléchargement : DSE-8 (1) Bonne lecture !

Lire la suite »

Lettre Politique N°2 : Qu’est ce que l’Idéologie

Qu’est-ce que l’idéologie ?  Dans son essai Le pouvoir des sans pouvoir, Vaclav Havel définit ainsi l’idéologie : « … chacun est en même temps plus ou moins prêt à se résigner à la « vie dans le mensonge », chacun succombe d’une manière ou d’une autre à une réification profane et à la docilité ; en chacun il y a une tendance à se dissoudre dans la masse anonyme et à suivre tranquillement avec elle le courant de la pseudo-vie. Il ne s’agit plus ici depuis longtemps du conflit de deux identités. Il s’agit de quelque chose de pire : de la crise de I’identité elle-même. » Léger MOISSAC Voici le lien pour lire la lettre dans sa totalité : La lettre politique2

Lire la suite »

Révolte pour le Bien Commun : Constituer une communauté nouvelle

La POLIS parallèle Pour se mettre dans cet état d’esprit, nous trouvons un excellent modèle dans l’expérience des dissidents au régime communiste tchèque. Le dramaturge et prisonnier politique Václav Havel et ses proches on écrit, sous des degrés d’oppression et de persécution inimaginables pour nous, des essais qui offrent une saisissante vision de ce qu’est la politique chrétienne dans un monde où ses tenants sont une minorité impuissante et méprisée. Havel, mort en 2011, professait une « politique antipolitique », dont l’essence était de « vivre en vérité ». Il le développa fameusement dans un long essai écrit en 1978, le Pouvoir des sans pouvoir, qui électrisa, à sa publication, les mouvements de résistance en Europe de l’Est. C’est un livre remarquable, que tous les chrétiens orthodoxes occidentaux devraient lire et méditer. Prenons l’exemple, écrit Havel, d’un marchand de primeurs vivant sous un régime communiste, qui mettrait sur sa devanture une pancarte clamant : « Travailleurs de tous les pays, unissez-vous ! » II ne le fait pas nécessairement parce qu’il y croit ; tout ce qu’il souhaite, c’est ne pas avoir d’ennuis. Et s’il n’y croit pas vraiment, il s empêche de ressentir l’humiliation d’une telle coercition en se …

Lire la suite »

Lettre Politique N°1 : Manifeste pour un conservatisme social

Le conservatisme en politique, c’est croire que le politique n’a pas pour vocation de changer les hommes mais de créer les conditions pour que chacun puisse davantage se réaliser et se libérer dans ses communautés d’appartenance. Croire : un conservateur ne prétend pas détenir la vérité. Il reproche aux progressistes de prétendre transformer la réalité en fonction de leur idéal ou de leur idéologie alors que les connaissances humaines sont trop limitées pour justifier de telles prétentions. Le conservatisme applique une sorte de principe de précaution humain : il s’appuie sur ce qui fonctionne, dans l’économie, dans les institutions, dans la science, pour progresser pas à pas. Le conservatisme n’accepte pas que la société soit un champ d’expérimentation grandeur nature. Le conservateur croit que chaque homme a en lui-même les ressources pour s’accomplir, améliorer sa situation et celle de ses proches. Cette foi en l’homme a été caricaturée dans les propos imputés au grand président américain conservateur Ronald Reagan : voyant un clochard il aurait refusé de lui faire l’aumône indiquant que si ce clochard le voulait vraiment il avait en lui-même la force de se sortir de la rue. Le conservatisme européen doit-il aller jusque-là ? Cela paraît contradictoire avec la tradition catholique, …

Lire la suite »