ARTICLES RECENTS

Le Bien Commun : foi et société

Extraits du Compendium de doctrine sociale de l’Eglise, chapitre IV, 2e partie Le premier texte de doctrine sociale de l’Eglise proposé le 11 novembre 2016 par l’institut éthique et politique Montalembert était consacré à l’engagement et au comportement des chrétiens en politique. Nous avions fait à cette occasion le rapprochement entre la conception de la laïcité développée par la doctrine sociale de l’Eglise et le geste de saint Martin donnant son manteau, illustration concrète de la demande de Jésus de rendre à César ce qui lui appartient, et à Dieu ce qui lui revient. Le deuxième texte que nous proposons porte sur la définition du bien commun élaborée par la doctrine sociale de l’Eglise. Ce texte est tiré du Compendium de doctrine sociale de l’Eglise publié en 2004 par le Conseil pontifical « Justice et paix » présidé par le cardinal Martino. Ce texte vise à expliquer comment un croyant, sans imposer une société confessionnelle, peut orienter son action vers le bien de la société. L’analyse que nous proposons de ce texte ébauche un rapprochement de cette réflexion de l’Eglise avec des passages des Lettres persanes, de Montesquieu. Ce rapprochement vise à illustrer la cohérence entre la réflexion ancrée dans la foi …

Lire la suite »

Le catholicisme social, aujourd’hui, défend le projet d’une saine économie

Notes de l’intervention de JP VALUET lors du colloque IEPM du 30 avril dernier :  » Figures contemporaines de la tyrannie « . Intitulée :  La société laminée , les embarras de l’économie Introduction : Il n’est pas d’économie saine et prospère sans organisation sociale telle que les individus et les corps sociaux soient incités à agir en vue du bien commun autant que dans leur intérêt propre. Une économie prospère est donc celle d’une société structurée, telle que la préconise depuis un siècle surtout la doctrine sociale de l’Eglise. Autrement dit une société où l’on veille à maintenir vivants les « amortisseurs » de chocs liés aux variations des marchés et à la mondialisation, notamment  les corps intermédiaires  (associations professionnelles, syndicats , organismes de formation, centres de recherche, centre techniques de métiers, etc…) et où la liberté d’entreprendre est encouragée par l’attitude des pouvoirs publics, non seulement en paroles mais aussi en faisant régner, loin de tout forme d’étatisme, une atmosphère de confiance par des règles claires et stables. La confiance est mère de l’investissement et grand-mère de l’emploi durable. Si notre économie va mal en France, c’est qu’il y a des causes idéologiques et sociales lointaines : il faut s’y arrêter, avant de se …

Lire la suite »

Aimer, c’est tout donner ! ( appel au don 2017)

Chers amis, Aidez nous à défendre vos convictions.   http://www.institut-montalembert.fr/soutenez-lassociation/ Chers adhérents et amis, Vous recevez par ce message notre appel au don annuel et au renouvellement des adhésions ! La fin de l’année approchant à grands pas, nous nous permettons de solliciter votre aide financière. Comme vous le savez, l’Institut Montalembert ne vit que grâce à vous. Vos dons, si précieux depuis des années, nous permettent de faire fonctionner notre site Internet, d’organiser nos rencontres et colloques, d’organiser nos diners du cercle de rédiger nos travaux et les diffuser largement, de nous déplacer pour organiser notre réseau d’association, de développer notre socle de réflexions pour le Bien commun à la lumière de la doctrine sociale chrétienne. Grâce à vous, nous avons organisé cette année encore 10 diners du cercle, participé à l’écriture d’un livre prévu à la publication en janvier prochain, organisé un colloque sur les « Figures contemporaines de la tyrannie » en avril , developpé notre réseau et créé plusieurs nouveaux partenariats. Nous avons besoin de vous pour continuer nos actions en 2017 ! Grâce à votre générosité nous pourrons publier notre livre de réflexion, organiser notre petit déjeuner de « Rencontre » du réseau, développer notre stratégie et nos outils de communication afin d’inspirer davantage nos …

Lire la suite »

ALain JUPPE : Apte à la fonction ?

Le premier débat de la primaire de la droite et du centre a connu un moment d’embarras surréaliste. Les candidats se sont affrontés sur la question de leur casier judiciaire, chacun déballant publiquement ses mises en examen, condamnation et autres difficultés judiciaires. Alain Juppé assume sa condamnation Le candidat réagissait à la proposition de Bruno Le Maire (qui souhaite que les candidats à une élection locale ou nationale rendent publique leur casier judiciaire. ‘’C’est une exigence de transparence, c’est une exigence d’exemplarité. Ça ne vise personne mais ça concerne tout le monde’’. Si comme le député de l’Eure le prétend, sa proposition ne vise personne, difficile de ne pas faire le lien avec Alain Juppé, condamné en 2004 dans l’affaire des emplois fictifs de Paris. Le maire de Bordeaux, impassible, a choisi d’assumer pleinement sa sanction. ‘’Je tiens mon casier judiciaire à la disposition de Bruno, il est connu d’ailleurs. Tout le monde connaît la condamnation qui m’a été infligée’’, rappelle Alain Juppé. Avant de préciser, à point nommé, que la cour d’appel avait conclu qu’il ne s’était rendu coupable ‘’d’aucun enrichissement personnel’’ et qu’il ne devait pas ‘’être le bouc-émissaire d’une responsabilité collective’’. Circulez, il n’y a rien à …

Lire la suite »

Etude IEPM candidats à la primaire de la droite et du Centre

Analyse de la primaire de la droite avec Jean-François Delannoy L’Institut Montalembert, après 3 années de travail d’analyse et d’échanges avec de nombreux interlocuteurs (personnalités politiques et intellectuelles et responsables de la société civile) et une vaste consultation, est arrivé à formuler un diagnostic des principaux sentiments qui animent les français et donc qui définissent leurs grandes attentes pour 2017. Il est donc temps de connaitre comment répondent les politiques qui prétendent à l’élection présidentielle. C’est là l’objet de ce travail. Les trois principaux sentiments qui ressortent sont le déracinement, le désenchantement et la désespérance. Définition du cadre et méthode ·         input : sources ouvertes en ligne sur 5 ans, consultations verbales ·         grille de 15 questions découlant de points thématiques de philosophie et d’anthropologie ·         notation maintenue simple : 1, 0, -1 , en fonction des déclarations écrites et orales pertinentes.   Pour accéder à l’étude, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous : etude-sur-la-primaire-v4

Lire la suite »

Le redressement que nous attendons !

Tout le monde parle de redressement! François HOLLANDE en parlait en 2012 et aujourd’hui tous les candidats à l’élection présidentielle reprennent ce discours. Mais de quoi parlons nous vraiment ? Car si nous ne prenons pas au sérieux ce sujet, nous risquons fort d’en reparler en 2022… Ceux qui réfléchissent un tant soit peu s’accordent sur le fait que le monde, notre monde à nous, c’est-à-dire l’Occident, est au plus mal et que les crises qui le secouent ne cessent de se multiplier tout en s’aggravant. Une sourde angoisse nous étreint ; de fil en aiguille nous succombons facilement au reflex de « l’autruche », ce qui apaise quelque peu nos douloureuses interrogations, tout au moins passagèrement. Certains, d’une nature moins affaissée, c’est-à-dire plus entière, entrent même en dissidence, persuadés qu’ils ont à faire œuvre utile. On voudrait bien qu’une nouvelle révolution soit en marche, mais il ne se passe rien, sinon le morne défilement de jours gris tendant à s’assombrir. Sommes-nous donc désormais abandonnés par les dieux, nous si intelligents, si perspicaces, si modernes ? Et le temps continue à s’écouler. Chaque jour qui passe nous révèle de nouveaux scandales, de nouvelles ignominies, un retour à la barbarie, nous rapprochant d’une …

Lire la suite »

Engagement et comportement des chrétiens dans la vie politique

  Extraits de la note doctrinale de la congrégation de la foi du 24 novembre 2002 L’institut éthique et politique Montalembert souhaite proposer chaque mois une réflexion sur un texte de la doctrine sociale de l’Eglise. Le premier texte est extrait d’une note de la congrégation de la foi préparée par le cardinal Ratzinger en 2002. Il porte sur l’engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique. Ce texte est proposé alors que la conférence des évêques de France publie une réflexion importante sur l’engagement chrétien en politique, mais aussi à l’occasion du 1700e anniversaire de la naissance de saint Martin de Tours. Premier patron choisi par les Francs, fêté le 11 novembre, Martin est aussi le fondateur du premier monastère occidental et l’inventeur de la paroisse rurale. Les extraits proposés à la réflexion pour ce mois de novembre traitent plus particulièrement de la conception de la laïcité promue par l’Eglise. Le geste célèbre de Martin consistant à donner la moitié de son manteau d’officier de l’armée impériale à un pauvre grelottant est un exemple simple mais très clair de l’articulation entre l’affirmation de la foi chrétienne et les obligations du monde correspondant à cette conception de la …

Lire la suite »

Alain Juppé : un mandat pour rien ?

Après un long silence, Valérie Pécresse a pris la décision – très attendue – abandonnant François Fillon, de soutenir la candidature d’Alain Juppé aux  « Primaires de la droite et du centre ». Comme les différents candidats ont eu la possibilité de commencer de présenter leurs programmes, il n’aurait surpris personne que la nouvelle Présidente de la Région Ile-de-France nous explique qu’elle avait choisi Alain Juppé en raison de son programme. Pas du tout. Elle a justifié son choix d’abord en expliquant sur les ondes que, ayant été élue à la Présidence de la Région Ile-de-France avec les voix du Modem, elle manquerait de cohérence si, aujourd’hui, elle ne rejoignait pas Alain Juppé au prétexte qu’il avait fait alliance avec ce même mouvement. Même si Valérie Pécresse considère que Alain Juppé puisse être « la bonne personne à la bonne place », ce qui ne veut strictement rien dire et aurait pu aussi bien être dit – et a certainement été dit par quelqu’un – à propos de François Hollande en 2012, elle donne donc comme principale raison de son choix le fait qu’elle ne peut pas se permettre d’accorder son support à un candidat aux Primaires sur la base du seul contenu de …

Lire la suite »

Rencontre Ecophilos du 20 octobre 2016

Chers amis de l’Institut Montalembert, Veuillez noter la date et le contenu de la prochaine rencontre Ecophilos Zermatt Summit, évènement  pour lequel l’Institut est partenaire depuis une année. Jeudi 20 octobre (8h30-10h) au MEDEF, 55 avenue Bosquet 75007 Paris Nous poursuivrons notre thématique « les technologies et la personne humaine » avec deux personnalités emblématiques de la Blockchain qui viendront, comme à notre habitude, converser (en anglais) avec un humaniste/théologien/philosophe de manière libre et non guidée. Nous accueillerons Jon MATONIS, « crypto economist » et Founding Director de la Bitcoin Foundation (https://bitcoinfoundation.org/) Jon conversera avec : Adrian PABST (https://www.kent.ac.uk/politics/staff/canterbury/pabst.html), penseur européen reconnu, professeur en sciences politiques et en théologie, contributeur dans de nombreuse revues européennes. Adrian parle couramment le français et pourra donc répondre à des questions en français. Cette conversation sera précédée d’un « Blockchain pour les nuls » que nous offrira (en français) maître Hubert de VAUPLANE, partner au sein du cabinet d’avocat Kramer Levin, qui est un des experts du sujet. Ce qui nous permettra de mieux en comprendre les enjeux. Pour des raisons d’organisation, je vous prie de nous signaler votre inscription. C’est totalement gratuit cependant le nombre de places est techniquement limité  ! #IEPM

Lire la suite »