ARTICLES RECENTS

La culture, une exigence de participation

« Au sens large, le mot culture désigne tout ce par quoi l’homme affine et développe les multiples capacités de son esprit et de son corps ; s’efforce de soumettre l’univers par la connaissance et le travail ; humanise la vie sociale, aussi bien la vie familiale que la vie civile, grâce au progrès des mœurs et des institutions ; traduit, communique et conserve enfin dans ses œuvres, au cours des temps, les grandes expériences spirituelles et les aspirations majeures de l’homme, afin qu’elles servent au progrès d’un grand nombre et même de tout le genre humain. [1]» « La culture est ce par quoi l’homme en tant qu’homme devient davantage homme, « est » davantage, accède davantage à l’ »être »[2]. La doctrine sociale de l’Eglise, telle qu’elle est synthétisée dans le compendium de la doctrine sociale, prête une attention spéciale à la culture, dans laquelle s’exprime la sagesse de l’humanité. Elle rappelle que « l’amour chrétien pousse à dénoncer, à proposer et à s’engager en vue des projets culturels et sociaux ». L’action en faveur de la culture se développe au plan individuel comme à l’échelle collective. Pour la personne, l’accès à la culture fait partie de sa promotion intégrale et de ses droits fondamentaux, au même titre que l’éducation. …

Lire la suite »

Colloque 2016

L’institut Ethique et Politique Montalembert remercie l’ensemble des participants au colloque pour la qualité des échanges. Cette rencontre a permis de bien identifier la problématique de la tyrannie contemporaine et de proposer des perspectives crédibles pour l’affronter. Toutes les interventions seront mise en lignes prochainement pour partager au plus grand nombre le travail et pour continuer la réflexion.    

Lire la suite »

La Dictacratie : Nouvelle figure de la tyrannie politique

Qu’ont de commun la démocratie Américaine, la démocratie Européenne et la démocratie Française ? Ce sont trois figures de « Dictacratie ». Elles organisent des élections mais en réalité ce sont des régimes néo-totalitaires qui ne respectent pas les règles de base démocratiques ( Médias Libres, pluralisme politique, justice indépendante) prétendant représenter directement la volonté populaire. Ceux qui ne pensent pas comme le politiquement correct imposé par elle, ne sont pas des concurrents, mais des ennemis, des traites. Les justicialistes abreuvent leur pouvoir d’imaginaire complots avec la « Phobie » comme prétexte. Les « islamophobes », les « homophobes », etc…, sont interdits de s’exprimer. Le sentimentalisme ressemble beaucoup au justicialisme : même appel à se fondre dans une communauté conformiste et prohibitrice et enclain à se venger d’ennemis imaginaires tenus responsables des échecs, même refus de toute forme de pluralisme intellectuel. Comment donc expliquer cette situation ? Une forme d’anesthésie générale devant une idéologie dominante. L’individualisme qui caractérise notre époque est une des sources de notre désaffection pour l’action politique et le bien commun. Pour qu’une situation moralement inacceptable nous fasse agir, il faut qu’elle nous affecte personnellement, sans quoi nous ne nous en préoccupons pas. Notre analyse politique, a permis, à cet égard, d’observer très souvent …

Lire la suite »

Finance et Subsidiarité

Donner aux entreprises l’initiative et la responsabilité de leurs financements. Les principales sources de financement des entreprises en France sont avant tout privées. Le secteur financier en organise une large partie, que ce soit par le marché (fonds propres, dettes des meilleures signatures), les banques (300Md€ d’encours pour les PME sur un total de 1400Md€ de crédits aux entreprises d’après la BdF) et, pour une portion réduite, mais en croissance, par les acteurs de ce qui est appelé la « finance non réglementée » qui contribuent à « désintermédier » le crédit (fonds, assureurs, banques). Au sein du financement privé, la première source de crédit pour les PME reste le crédit inter entreprises estimé au total en France à 474Md€ (chiffre 2010 source : Rapport 2012 de l’observatoire des délais de paiement). De manière schématique, le secteur financier offre un service allant du court au long terme, alors que les entreprises, entre elles, ne se financent qu’à court terme. Enfin, les financements publiques concernent ce que le privé ne peut (temps long, montant trop élevé, quasi gratuité de l’usage), ou ne veut pas (risques trop élevés), financer. En ce sens, la sphère publique française applique une forme de subsidiarité. Les sources traditionnelles du financement des …

Lire la suite »

Diner du cercle MONTALEMBERT – 5 Avril

Rencontre du Cercle Montalembert  Très chers amis, Dans le cadre des rencontres du Cercle Montalembert, l’Institut Ethique et Politique Montalembert (I E P M) a reçu ROBERT MENARD. La rencontre s’est tenue le Mardi 5 Avril 2016 à 20h autour de soixante invités triés sur le volet. Maire de Béziers depuis le mois de mars 2014 , il est notamment co fondateur de l’association Reporters Sans Frontières ( R S F ) dont il est le secrétaire général de 1985 à 2008, et du site internet Boulevard Voltaire.Il a été chroniqueur et éditorialiste à RTL, I TELE et Sud Radio. Nous avons pu aborder avec lui la question des médias en France dans une première partie. Ensuite nous avons discuté de la situation politique du pays dans la perspective de 2017. Les échanges ont été particulièrement denses et intéressants. Mr MENARD travaille à un projet. Emmanuel du Laurens

Lire la suite »

Reforme du code du Travail : Analyse du projet de Loi El KHOMRI

1. Constat : Quel est l’état des relations du travail en France ? La France serait un des pays du monde dont le droit du travail est le plus complexe : le code du travail annoté aux éditions Dalloz compte ainsi plus de 3000 pages aujourd’hui. Ce code compte 10.000 articles.  Une complexité qui se retrouve dans les contrats de travail : selon certains auteurs,  il existe en France près de 40 formes de contrats de travail différents, près d’une trentaine de régimes dérogatoires et une dizaine d’organisations du temps de travail.   Complexité dans laquelle les employeurs se perdent et qui débouche sur un taux très élevé de litiges après un licenciement (ce taux serait de 25 %). Devant les prud’hommes, on ne compte que 5% de procédures de conciliation.  A cela s’ajoute l’instabilité de la jurisprudence : le juge a trop de pouvoir, la jurisprudence de la Cour de cassation est en décalage avec la réalité ; 60% des décisions des prud’hommes sont frappées d’appel ; dont ensuite 60% sont infirmées[1]. Cette situation incite les employeurs à freiner les embauches : ce n’est pas la seule cause du sous-emploi, mais c’en est un facteur essentiel. C’est ce que le gouvernement …

Lire la suite »

Rencontre de CUBA : Une réconciliation politique encourageante

Une déclaration qui se voulait simplement pastorale mais qui après analyse peut être considérée comme éminemment politique ! A l’issue de leur rencontre, le Pape François et le patriarche Cyrille ont signé une déclaration commune, un texte dense et dont chaque mot a été soupesé, témoignant d’une convergence sur de nombreux points et d’une réelle réconciliation. Trente paragraphes qui répondent aux grands enjeux contemporains comme les conflits au Moyen-Orient, la liberté religieuse, la famille, la destruction de la création ou encore l’unité de l’Europe. Conscients que de nombreux obstacles restent à surmonter, le Pape et le patriarche de Moscou souhaitent, dans leur déclaration commune, que leur rencontre contribue au rétablissement de l’unité des chrétiens pour peser de nouveau sur le champ social dans le Monde et en Europe particulièrement. L’Institut Ethique et Politique Montalembert qui œuvre depuis plusieurs années dans ce sens, reçoit cette initiative avec beaucoup de joie et d’espérance ! Un nouveau Monde est à construire. Et l’intelligence et l’expérience chrétienne peuvent être de nouveau décisives pour atteindre le véritable Bien Commun qu’il promet. «Conscients que de nombreux obstacles restent à surmonter, nous espérons que notre rencontre contribue au rétablissement de l’unité voulue par Dieu» écrivent-ils, faisant part de leur …

Lire la suite »

Rencontre ECOPHILOS du 17 février

Chers amis, Nous vous proposons cette rencontre à laquelle l’Institut Montalemebert s’associe de nouveau. Nous espérons vous voir nombreux à répondre à cette invitation comme lors des précédentes éditions. Nous remercions de nouveau l’équipe d’ECOPHILOS qui nous propose et anime ces rencontres sur le thème d’une grande actualité, qui interpelle, et auquel notre expertise peut aider à la réflexion et peut-être apporter des réponses: Les technologies et la personne humaine ou Comment Humaniser l’innovation? Pour les modalités : Mercredi 17 février 2016 de 8h30 à 10h30 au MEDEF, 55 avenue Bosquet 75007 Paris. Nous pourrons entendre Andy MUELLER-MAGUHN  (https://en.wikipedia.org/wiki/Andy_Müller-Maguhn ), ancien porte-parole d’une des plus célèbres organisations de hackers, le Chaos Computer Club, et contributeur au livre de Julian Assange, fondateur de Wikileaks. qui conversera avec Adrian PABST  (https://www.kent.ac.uk/politics/staff/canterbury/pabst.html), penseur anglais reconnu, professeur en sciences politiques et en théologie, contributeur dans de nombreuse revues européennes.  Pour des raisons d’organisation, je vous propose simplement de nous signaler votre inscription par message.  [email protected] Le nombre de places est techniquement limité ! Redaction IEPM

Lire la suite »

Diner du cercle Montalembert autour de Pierre MANENT le 08 Février 2016

Dans le cadre des rencontres du cercle Montalembert, l’Institut Ethique et Politique Montalembert (IEPM)  recevra Pierre MANENT,  le lundi 8 Février 2016. La rencontre se tiendra autour d’un dîner à 20h précises au restaurant de l’Hôtel CALIFORNIA, 16 rue de BERRI 75008 Paris, privatisé pour l’occasion. Mr Pierre MANENT, né en 1949 à Toulouse, est un philosophe et professeur de philosophie politique français, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales.   Dans un essai intitulé « Situation de la France », le philosophe Pierre Manent (1)  pose la question de l’islam en France et des difficultés d’intégration des musulmans qui, non seulement « ont un besoin naturel  d’exprimer  leur foi religieuse dans l’espace social », mais encore « des mœurs constitutives de leur être social ».   Dans son constat, il observe une extension et une consolidation des mœurs musulmanes en France plutôt qu’une assimilation. En effet l’islam apportant « une consistance sociale forte, un sentiment d’appartenance très fort, qui nécessairement le séparent plus ou moins du reste ». Or, « des mœurs différentes font des groupes distincts. C’est ce que l’on désigne sous le nom de communauté ou communautarisme ».   C’est pourquoi la question de la LAICITE …

Lire la suite »

COLLOQUE de l’Institut Montalembert 30 Avril 2016

Colloque 30 Avril/Cliquez ici pour obtenir le programme Figures contemporaines de la tyrannie Le XXe siècle a connu divers types de régimes politiques qui ont fait preuve d’une telle violence générale et multiforme envers leurs populations respectives, comme envers d’autres peuples, que les contemporains ont eu le net sentiment d’être face à un phénomène inédit, qui débordait le cadre de la tyrannie classique, tout en en empruntant certains traits. Le fascisme italien, le nazisme allemand, et les divers régimes communistes marxistes ont été défaits, par la guerre, par un effondrement interne, ou encore par une transition pacifique vers la démocratie libérale. Ils font partie du passé. Mais notre époque et la démocratie connaît à l’évidence une nouvelle dérive idéologique du pouvoir, et pour beaucoup d’observateurs et intellectuels, nous serions aujourd’hui dans un régime politique dit « post-démocratique ». En effet, on peut se demander si tous les aspects de la tyrannie ont vraiment été éradiqués, et si celle-ci ne ressurgit pas aujourd’hui, sous de nouvelles formes, plus subtiles, moins ouvertement violentes, mais non moins pernicieuses pour autant. C’est pourquoi l’Institut Ethique et Politique Montalembert propose une journée d’étude pour faire l’analyse de la question et en débattre. Il est nécessaire …

Lire la suite »