Accueil » Economie-Entreprise

Economie-Entreprise

Rencontre Ecophilos du 20 octobre 2016

Chers amis de l’Institut Montalembert, Veuillez noter la date et le contenu de la prochaine rencontre Ecophilos Zermatt Summit, évènement  pour lequel l’Institut est partenaire depuis une année. Jeudi 20 octobre (8h30-10h) au MEDEF, 55 avenue Bosquet 75007 Paris Nous poursuivrons notre thématique « les technologies et la personne humaine » avec deux personnalités emblématiques de la Blockchain qui viendront, comme à notre habitude, converser (en anglais) avec un humaniste/théologien/philosophe de manière libre et non guidée. Nous accueillerons Jon MATONIS, « crypto economist » et Founding Director de la Bitcoin Foundation (https://bitcoinfoundation.org/) Jon conversera avec : Adrian PABST (https://www.kent.ac.uk/politics/staff/canterbury/pabst.html), penseur européen reconnu, professeur en sciences politiques et en théologie, contributeur dans de nombreuse revues européennes. Adrian parle couramment le français et pourra donc répondre à des questions en français. Cette conversation sera précédée d’un « Blockchain pour les nuls » que nous offrira (en français) maître Hubert de VAUPLANE, partner au sein du cabinet d’avocat Kramer Levin, qui est un des experts du sujet. Ce qui nous permettra de mieux en comprendre les enjeux. Pour des raisons d’organisation, je vous prie de nous signaler votre inscription. C’est totalement gratuit cependant le nombre de places est techniquement limité  ! #IEPM

Lire la suite »

Gestion du fait religieux en entreprise : Vade mecum du manager

  Vade mecum du manager[1] Avertissement L’IEPM a travaillé depuis 3 ans avec des personnes expérimentées en conseil RH,  spécialistes de la gestion du fait religieux en entreprise  et  juristes de droit social, en vue d’élaborer un schéma de séminaire, s’appuyant sur un classeur-type de formation à la gestion du fait religieux en entreprise, destiné aux managers et aux DRH d’entreprises[2]. Ces travaux ont abouti à la rédaction d’un classeur-type de l’IEPM, qui se propose de contribuer à l’élaboration d’un « guide » patronal pour l’ensemble des entreprises privées[3] –. La  ligne de management proposée est axée sur une position dite de « laïcité ouverte » – telle que nous l’avons définie dans l’article paru sur le site de l’IEPM dès novembre 2014 (« Comment gérer le  fait religieux en entreprise ? » ),  se traduisant par une acceptation limitée – dans le cadre du droit – des manifestations du fait religieux en entreprise. Le présent vade mecum, destiné aux managers, est la synthèse ordonnée de ce classeur-type.   Les impératifs professionnels demeurent en tout état de cause la « boussole » du management en la matière ;  et  le « baromètre » du management sera le degré de respect par chacun des limites apportées par le droit à la liberté individuelle …

Lire la suite »

Finance et Subsidiarité

Donner aux entreprises l’initiative et la responsabilité de leurs financements. Les principales sources de financement des entreprises en France sont avant tout privées. Le secteur financier en organise une large partie, que ce soit par le marché (fonds propres, dettes des meilleures signatures), les banques (300Md€ d’encours pour les PME sur un total de 1400Md€ de crédits aux entreprises d’après la BdF) et, pour une portion réduite, mais en croissance, par les acteurs de ce qui est appelé la « finance non réglementée » qui contribuent à « désintermédier » le crédit (fonds, assureurs, banques). Au sein du financement privé, la première source de crédit pour les PME reste le crédit inter entreprises estimé au total en France à 474Md€ (chiffre 2010 source : Rapport 2012 de l’observatoire des délais de paiement). De manière schématique, le secteur financier offre un service allant du court au long terme, alors que les entreprises, entre elles, ne se financent qu’à court terme. Enfin, les financements publiques concernent ce que le privé ne peut (temps long, montant trop élevé, quasi gratuité de l’usage), ou ne veut pas (risques trop élevés), financer. En ce sens, la sphère publique française applique une forme de subsidiarité. Les sources traditionnelles du financement des …

Lire la suite »

L’esprit français d’entreprendre

Pour Geoffroy Roux de Bézieux, il faut retrouver l’esprit français qui s’est toujours caractérisé par le goût du risque. Interview pour le magazine LA BOUSSOLE La BOUSSOLE J’estime que les entreprises Française  comme les citoyens français doivent retrouver le goût du risque. Non pas pour faire des affaires mais bien plutôt pour retrouver le sens d’entreprendre qui a caractérisé la France dans son Histoire. Une grande entreprise se caractérise toujours par une grande prise de risque et nos prédécesseurs, dans notre grande histoire de l’entreprenariat en France, ont toujours fait preuve de cette qualité. Qu’il s’agisse des grands Explorateurs, des grands pionniers industriels du XIX et XXème siècle (aéronautique, automobile). Cette société du risque a bien existé pendant près de deux siècles mais elle est pour l’instant difficile à appréhender. C’est pourquoi j’appelle de toutes mes forces à retrouver cet esprit français qui nous a toujours commandé à prendre des risques. Car c’est bien en prenant des risques, en innovant et parfois en se trompant, que l’on peut créer de la richesse et de l’emploi. Vous souhaitez refaire de la France un pays d’entrepreneur. Est-ce possible avec le contexte politique et économique actuel ? D’un point de vue économique, c’est …

Lire la suite »

Videos de la rencontre sur l’économie du 20 juin

Les videos de la rencontre du 20 juin 2015 sur l’économie, organisée par l’IEPM, avec la présence de Pierre de Lauzun, sont enfin en ligne, sur le site You Tube. Vous les trouverez en cliquant sur les cadres suivants :   La rédaction

Lire la suite »

Dossier Montalembert – Rencontre Economie : textes et enregistrement des interventions

Un mois après la rencontre sur l’économie, organisée par l’Institut Montalembert, voici enfin le texte des trois interventions, ainsi que les enregistrements audio. En attendant les enregistrements video. I. Textes Finance droit et crise du marché du travail Economie et doctrine chrétienne Eléments pour un ordre économique juste   II. Enregistrements Audio de la rencontre 1- Colloque IEPM Economie de Marché JP Valuet 20 Juin 2015 1ère partie 2-Colloque IEPM Economie de Marché Guilhem Golfin 20 Juin 2015 2ème partie 3.1 – Colloque IEPM Economie de marché Pierre de Lauzun 20 Juin 2015 3ème partie (1) 3.2 – Colloque IEPM Economie de marché Pierre de Lauzun 20 Juin 2015 3ème partie (2)      L’Institut Ethique & Politique Montalembert  

Lire la suite »

François MICHELIN: Une vie faite de convictions et d’humanité !

« l’entrepreneur est aussi un travailleur ! » François Michelin est un patron vraiment atypique .Extraits de sa conférence au Meeting de Rimini 08/2003 François Michelin a été directeur général de Michelin de 1955 à 1999. Il est devenu le premier fabricant de pneus dans le monde, avec plus de 40.000 employés répartis  sur 75 pays différents. Son entreprise a été une réussite alors nous pouvons lui poser cette question : Quel est l’entreprise Idéale» ? Et qui êtes-vous vraiment ? Quel entrepreneur êtes-vous ?     François Michelin : Tout d’abord, je tiens à me présenter. Ma femme Bernadette et moi avons soixante-dix ans. Nous avons eu six enfants: les deux plus grandes, sont entrées en religion; deux autres sont, eux mariés et nous avons huit petits-enfants. Revenons à la question initiale. J’ai aimé l’idée de travailler dans une usine et de faire un travail qui me plaisait. J’ai connu un certain nombre de tragédies, certaine au sein même de l’entreprise. Mon père a été nommé directeur du Michelin en 1929 en remplacement de son père, mais il est mort dans un accident d’avion en 1932. Il y a eu ensuite  Pierre, son frère, qui a été nommé gestionnaire en 1934 et qui, malheureusement est décédé en 1937 dans …

Lire la suite »

Du libéralisme économique à l’économie responsable

    « Si vous amassez des richesses, n’y mettez pas votre cœur », Psaume 61 « Frères, vous avez été appelés à la liberté. Mais que cette liberté ne soit pas un prétexte pour votre égoïsme ; au contraire, mettez-vous, par amour, au service les uns des autres », Lettre aux Galates, 5   Contexte et objectifs L’Institut d’éthique politique Montalembert vise à formuler un point de vue de laïcs chrétiens sur la société française, en se basant sur la doctrine sociale de l’Eglise et en ancrant sa réflexion dans la prière. La commission Economie a commencé ses travaux en 2013 dans le contexte de crise économique aiguë que connaît la France. Alors que des courants libéraux renaissent dans un contexte de difficulté de la puissance publique à réduire ses dépenses sans amoindrir la solidarité, le présent article propose une réflexion sur l’économie de marché, fondée sur la méditation de la doctrine sociale de l’Eglise. Des positions fortement antagonistes s’expriment en effet en France, depuis longtemps, sur l’économie de marché et son intégration à une société fondée sur des valeurs chrétiennes : certains penseurs libéraux affirment que l’Eglise ne peut prétendre orienter le fonctionnement de l’économie ; l’Eglise appelle les libéraux à remettre en cause leurs …

Lire la suite »

Dossier IEPM / Regard chrétien sur l’assurance

  L’assurance fait aujourd’hui partie du paysage de l’économie, surtout dans nos sociétés occidentales. Et nous ne nous posons pas vraiment la question de la moralité, l’équité ou la légitimité de ces opérations. Dans ces lignes, nous allons parcourir rapidement l’histoire de l’assurance, pour arriver à un état des lieux des sociétés en place en France ; ceci afin d’en comprendre les enjeux et la compatibilité avec les fondements sociaux chrétiens.   Histoire et principe de la mutualisation des risques. Depuis longtemps, les hommes ont cherché à sécuriser leurs biens, surtout dans la mesure où l’un d’eux représente la quasi-totalité de la fortune personnelle.  Ainsi les commerçants de l’antiquité plaçant sur un navire une cargaison plus importante que leurs biens propres ont inventé le système du prêt à la grosse aventure : il s’agissait alors de ne pas rembourser le prêteur si le navire était perdu, mais de rembourser avec des intérêts exorbitants si le navire arrivait à destination. Grégoire IX, en 1236, condamne cette pratique en raison de son caractère usuraire… D’autres systèmes ont vu le jour, mais c’est surtout au XIVème siècle que naît à travers l’Europe le principe d’une « garantie maritime» acquise en contrepartie d’une prime payée (à Gênes, au …

Lire la suite »

Pour un redressement économique

  « Conséquence de notre enlisement en termes de croissance, la Grande-Bretagne voit donc son produit intérieur brut dépasser le nôtre: 2232 milliards contre 2134 milliards d’euros. (Source: Commission européenne) [1]». En dehors de notre éternel conflit avec la perfide Albion et ce nouveau Trafalgar subi dans le domaine économique, force est de constater que l’économie française ne se porte pas bien : un chômage endémique, une croissance faible, un dialogue social sclérosé et un manque de fluidité criant dans les interactions entre acteurs économiques (marché du travail). L’Etat ne peut pas tout disait Lionel Jospin alors Premier ministre, François Mitterrand en 1993 déplorait qu’en matière de chômage on eût tout essayé. Une sorte de fatalisme malheureux s’est installé en terme de politique publique économique et ce pour une raison simple. L’Etat se culpabilise de ne pas faire ce qui n’est pas de son ressort. Et les Français grognent pour une politique économique défaillante alors que l’Etat ne fait pas l’économie française mais crée simplement des externalités positives qui vont permettre à l’économie d’être dans une dynamique de croissance. En termes d’externalités, l’Etat conserve une mission réelle. Là-dessus sa responsabilité est énorme et il y a en la matière encore beaucoup à faire.    …

Lire la suite »