Accueil » Billets

Billets

Ouverture ou fermeture ?

Le thème de l’ouverture et de la fermeture est devenu central dans cette partie finale des présidentielles, l’ouverture étant assimilée à la notion de progrès, d’accueil et de générosité et la fermeture étant caractérisée par le rejet de l’altérité et l’égoïsme et souvent associée à une forte odeur de rance. Il est difficile de trouver un terrain sur lequel non seulement soit plus radicale l’opposition entre les deux candidats mais également davantage divisée la société française. En effet, compte tenu de leurs histoires personnelles qui trouvent souvent leurs origines familiales à l’étranger, la plupart des français ont le bon sens d’être globalement d’accord pour que la France, conformément à sa vocation universaliste, soit un pays d’accueil, dans la générosité et l’ouverture. En revanche, ce sur quoi ils ne sont pas d’accord, c’est le moment où cette ouverture doit se produire et la largeur de cette ouverture, la seconde étant d’ailleurs logiquement fonction du premier. Pour faire simple à la veille de ce second tour, tout ce que la presse, les radios et les télévisions comptent de commentateurs et autres éditorialistes affirment que les Macronistes seraient d’avis que la France doive adhérer à une mondialisation sans limite et être ouverte et …

Lire la suite »

Une information libérée pour un vote en conscience !

Exercer un regard critique sur l’information pour un vote en conscience Voter en conscience suppose de former sa conscience. Dans notre société relativiste toujours plus exposée à la surinformation médiatique, il est aujourd’hui bien difficile pour une personne honnête de se forger une idée juste et vraie de ce que propose chacun des candidats à l’élection présidentielle. La presse peine à donner une information impartiale et les partisans de chaque camp jouent sur sa subjectivité.  Ainsi, comme si c’était la loi du genre, les journalistes des grands quotidiens et des chaines d’information, relatant les débats du 20 mars et du 4 avril dernier, ne semblent pas avoir assisté au mêmes échanges que les spectateurs, tant leurs analyses diffèrent de la perception des citoyens. La presse, média engagé par nature et par vocation, ne retransmet plus les faits sans les passer par le prisme de sa propre ligne éditoriale, elle-même politique. La traditionnelle distinction entre les faits et leur analyse (comme la pratique la presse anglo-saxonne) se confond en France en une seule restitution médiatique dans laquelle il est parfois difficile, pour le commun des mortels, de faire la part des choses. Ainsi l’analyse des débats par la presse britannique peut …

Lire la suite »

Mum Dad and Kids

    Chers amis, L’Institut Montalembert a signé la tribune ci dessous car nous jugeons dangereux les dérives politiques de l’union europénne. Nous invitons chacun d’entre vous à  signer la petition  » Mum Dad and Kids » qui défend vos droits ! Cliquer sur l’image pour accéder à l’article     C’est sans doute en raison de son manque de transparence et de sa grande complexité que l’Union européenne intéresse peu les Français: à quelques exceptions près, l’énorme travail réalisé quotidiennement à Bruxelles, dont l’impact est très important sur notre propre législation, n’est suivi ni par les médias, ni par les politiques, ni par les intellectuels. Quant aux associations françaises présentes à Bruxelles, elles se comptent à peine sur les doigts d’une main. C’est évidemment très grave puisque cela conduit les responsables, les politiques et les fonctionnaires européens à agir hors de tout contrôle démocratique. Sont en particulier concernés par cette opacité et cette sorte d’autonomie l’ensemble des sujets anthropologiques et sociétaux: quoique règlementairement hors de la compétence européenne, ces sujets font l’objet de nombreux textes, rapports et directives votés par le Parlement européen de sa propre initiative ou sur initiative de la Commission européenne. Or ces textes sont systématiquement oublieux des …

Lire la suite »

Une résolution vient couronner nos efforts !

L’institut Montalembert comme vous le savez s’est engagé depuis 2014 pour la défense des chrétiens d’Orient au travers de deux initiatives d’abord celle d’apporter son aide à Mgr YOUSIF THOMAS MIRKIS, archevêque de KIRKOUK et SOULEYMANIEH en Irak ( voir le dossier complet de notre action dans l’onglet revue de prese) et ensuite en lançant avec de nombreuses autres associations et personnalités politiques et de la société civile une pétition pour obtenir la reconnaissance par l’ONU du génocide des minorités en Irak dont les chrétiens d’Orient, le 26 mai dernier . http://www.institut-montalembert.fr/politique-internationale/si-les-hommes-se-taisent-les-pierres-crieront-1301/)   « Nous ne sommes pas forcément dans une revendication revancharde, explique pour sa part Mgr Yousif Thomas Mirkis. Je crois que les faits parlent d’eux-mêmes. Il faut maintenant qu’ils soient étudiés au cas par cas par la justice nationale et internationale de façon équitable. Malheureusement, la justice n’est jamais rapide. Recueillir les témoignages prendra du temps, et je crains que la vengeance se manifeste plus tôt que la justice. Les sunnites voudront se venger contre d’autres sunnites qui ont pris leur maison, les chiites contre les sunnites… » Ainsi, nous pouvons vous annoncer que nos efforts ont porté leurs fruits car une résolution a enfin été adoptée …

Lire la suite »

ALain JUPPE : Apte à la fonction ?

Le premier débat de la primaire de la droite et du centre a connu un moment d’embarras surréaliste. Les candidats se sont affrontés sur la question de leur casier judiciaire, chacun déballant publiquement ses mises en examen, condamnation et autres difficultés judiciaires. Alain Juppé assume sa condamnation Le candidat réagissait à la proposition de Bruno Le Maire (qui souhaite que les candidats à une élection locale ou nationale rendent publique leur casier judiciaire. ‘’C’est une exigence de transparence, c’est une exigence d’exemplarité. Ça ne vise personne mais ça concerne tout le monde’’. Si comme le député de l’Eure le prétend, sa proposition ne vise personne, difficile de ne pas faire le lien avec Alain Juppé, condamné en 2004 dans l’affaire des emplois fictifs de Paris. Le maire de Bordeaux, impassible, a choisi d’assumer pleinement sa sanction. ‘’Je tiens mon casier judiciaire à la disposition de Bruno, il est connu d’ailleurs. Tout le monde connaît la condamnation qui m’a été infligée’’, rappelle Alain Juppé. Avant de préciser, à point nommé, que la cour d’appel avait conclu qu’il ne s’était rendu coupable ‘’d’aucun enrichissement personnel’’ et qu’il ne devait pas ‘’être le bouc-émissaire d’une responsabilité collective’’. Circulez, il n’y a rien à …

Lire la suite »

Le redressement que nous attendons !

Tout le monde parle de redressement! François HOLLANDE en parlait en 2012 et aujourd’hui tous les candidats à l’élection présidentielle reprennent ce discours. Mais de quoi parlons nous vraiment ? Car si nous ne prenons pas au sérieux ce sujet, nous risquons fort d’en reparler en 2022… Ceux qui réfléchissent un tant soit peu s’accordent sur le fait que le monde, notre monde à nous, c’est-à-dire l’Occident, est au plus mal et que les crises qui le secouent ne cessent de se multiplier tout en s’aggravant. Une sourde angoisse nous étreint ; de fil en aiguille nous succombons facilement au reflex de « l’autruche », ce qui apaise quelque peu nos douloureuses interrogations, tout au moins passagèrement. Certains, d’une nature moins affaissée, c’est-à-dire plus entière, entrent même en dissidence, persuadés qu’ils ont à faire œuvre utile. On voudrait bien qu’une nouvelle révolution soit en marche, mais il ne se passe rien, sinon le morne défilement de jours gris tendant à s’assombrir. Sommes-nous donc désormais abandonnés par les dieux, nous si intelligents, si perspicaces, si modernes ? Et le temps continue à s’écouler. Chaque jour qui passe nous révèle de nouveaux scandales, de nouvelles ignominies, un retour à la barbarie, nous rapprochant d’une …

Lire la suite »

Alain Juppé : un mandat pour rien ?

Après un long silence, Valérie Pécresse a pris la décision – très attendue – abandonnant François Fillon, de soutenir la candidature d’Alain Juppé aux  « Primaires de la droite et du centre ». Comme les différents candidats ont eu la possibilité de commencer de présenter leurs programmes, il n’aurait surpris personne que la nouvelle Présidente de la Région Ile-de-France nous explique qu’elle avait choisi Alain Juppé en raison de son programme. Pas du tout. Elle a justifié son choix d’abord en expliquant sur les ondes que, ayant été élue à la Présidence de la Région Ile-de-France avec les voix du Modem, elle manquerait de cohérence si, aujourd’hui, elle ne rejoignait pas Alain Juppé au prétexte qu’il avait fait alliance avec ce même mouvement. Même si Valérie Pécresse considère que Alain Juppé puisse être « la bonne personne à la bonne place », ce qui ne veut strictement rien dire et aurait pu aussi bien être dit – et a certainement été dit par quelqu’un – à propos de François Hollande en 2012, elle donne donc comme principale raison de son choix le fait qu’elle ne peut pas se permettre d’accorder son support à un candidat aux Primaires sur la base du seul contenu de …

Lire la suite »

Si les hommes se taisent, les pierres crieront…

Signez avec Nous ! L’IEPM est toujours mobilisé sur la question des chrétiens d’Orient !   UN GENOCIDE, CONTRE LES CHRETIENS ET LES AUTRES MINORITES d’Orient, se déroule dans la passivité de la communauté internationale. Or il ne saurait  y avoir de « hiérarchie » en matière de génocide ; il ne peut y avoir d’un côté, des crimes qui seraient « acceptables » et d’autres qui ne le seraient pas. Un crime est un crime, et tous doivent être appelés par leur nom. Ce qui se passe actuellement sous nos yeux, pour les chrétiens d’Orient et les autres minorités porte un nom : génocide. Les chrétiens d’Orient, les Yézidis se trouvent actuellement dans une situation comparable à celle du Cambodge face aux Khmers rouges dans les années 1976-1979, ou celle du Rwanda dans les années 1990, pour ne parler que des génocides les plus récents. Le refus d’agir, dans les circonstances actuelles, relève de la complicité passive de génocide. C’est pourquoi l’ONU s’honorerait à reconnaitre ce génocide, comme l’a déjà fait l’Union Européenne le 4 février 2016. Tous les régimes sanglants, à travers les siècles, ont en général, cherché à dissimuler leur violence. Mais concernant DAESH, la violence est mise en avant. Pire, c’est …

Lire la suite »

Mondialisation de l’indifférence

Que recouvre l’expression “mondialisation de l’indifférence”, employée par le Pape François, dans son message pour le Carême 2015 (4 octobre 2014) ? Dans ce court message, l’expression revient trois fois, mais le terme “indifférence” revient dix-neuf fois. Cette parole adressée en premier lieu aux catholiques, semble avoir plus une dimension morale que politique, et serait à ranger, comme toute bonne parole du Pape, dans la sphère du “privé”, voire du for interne. Ne s’inscrit-elle pas dans une démarche de conversion personnelle : “il arrive que, quand nous allons bien et nous sentons à l’aise, nous oublions sûrement de penser aux autres (ce que Dieu le Père ne fait jamais), nous ne nous intéressons plus à leurs problèmes, à leurs souffrances et aux injustices qu’ils subissent… alors notre cœur tombe dans l’indifférence : alors que je vais relativement bien et que je suis à l’aise, j’oublie ceux qui ne vont pas bien”[1] ? Néanmoins, l’expression “mondialisation de l’indifférence” nous intéresse à plusieurs titres. D’une part, le terme d’indifférence nous place d’emblée dans une relation à autrui, dans la famille, dans l’entreprise, dans la cité… D’autre part, nous savons que la qualité de la vie politique repose sur la qualité morale des personnes. …

Lire la suite »