Accueil » 2021 » mars

Monthly Archives: mars 2021

« La cause principale de notre faillite pendant la crise : l’absence d’anticipation »

Notre dernière tribune dans Marianne Pour éviter le pire, une seule solution : anticiper dès maintenant pour maîtriser au mieux ces risques ; et pour cela, lancer dès maintenant de vastes programmes de réorientation des secteurs les plus durablement touchés vers les secteurs dont on aura besoin dans l’avenir. En rémunérant les salariés non plus pour ne pas travailler, mais pour se former à des métiers nouveaux. En lançant des grands projets européens, nationaux, régionaux industriels « souverains » en relocalisant les productions dans les secteurs qui nous ont manqué de manière si évidente durant la crise sanitaire, de la santé, de l’éducation de l’hygiène du numérique, des énergies propres, de l’alimentation, de la distribution, de l’eau, du recyclage, de la culture, de la sécurité ; et bien d’autres. Cliquez sur l’image pour accéder à l’article Chaque jour qui passe nous apporte la preuve que, dans la vie personnelle comme dans la vie sociale, dans notre vie privée comme dans notre vie professionnelle, dans toutes nos relations, notre sort est très largement lié à notre capacité d’anticipation. En particulier, saurons-nous collectivement comprendre l’effort que chacun devra faire ? Cela suppose de cesser de penser à courts termes, d’avoir une vision claire et …

Lire la suite »

WebCercle Montalembert N°9 avec Grégor PUPPINCK

« Le droit à l’objection de conscience est-il en péril » ? Notre pays est aujourd’hui un grand champ de bataille qui laisse apparaître de nombreuses souffrances et blessures.   Il nous semblait aujourd’hui important de continuer notre réflexion après avoir aborder à notre dernière rencontre la liberté de conscience en France. Nous vous proposons notre neuvième rencontre avec Grégor PUPPINCK, auteur du livre  » Objection de conscience et Droits de l’homme « . Cette question nous semble importante d’être posée aujourd’hui  !  Dans une société qui a renoncé, au moins partiellement, à la conviction publique qu’il existe un bien moral objectif reconnu par la conscience, le recours à l’objection de conscience est de moins en moins bien accepté. Régulièrement, des lobbies s’opposent par exemple à la reconnaissance par la loi de l’objection de conscience au sein du corps médical. En France, l’Etat s’attribue de plus en plus une autorité de fait sur la liberté de religion, donc sur les consciences. Pour autant, de plus en plus de plaignants saisissent les tribunaux pour défendre leurs libertés, au nom de la conscience : liberté d’éducation, liberté du culte, refus de porter les armes, refus de se faire vacciner, etc. Ainsi, les libertés des uns s’opposent …

Lire la suite »

Après la crise, engageons une renaissance politique

Notre dernière tribune dans Valeurs Actuelles Cliquez sur l’image pour accéder à la Tribune La crise sanitaire, ses causes et sa gestion nous ont donné une certitude. Le “monde d’après” devra s’appuyer sur un système politique totalement rénové. Bien triste constat. Bien inquiétant également, quelles que soient nos opinions politiques. Mais l’exaspération populaire accumulée depuis de nombreuses années n’aura trouvé aucune raison de s’apaiser avec la gestion de la crise sanitaire. Le “système” politique et l’Etat n’ont pas satisfait aux attentes. Au contraire, ils ont accru le niveau de défiance. Les Français ont désormais constaté l’inanité du logiciel politique et l’incapacité du Président à réagir et à conduire le pays. Les français ne veulent plus de ce faux-semblant. Ils ne veulent plus de cette France incapable d’anticiper, de s’armer contre les risques et les menaces. Ils ne veulent plus de cette idéologie qui fait perdre au pays son indépendance et sa souveraineté, autant que sa capacité à les considérer ou à les entendre ! Il ne s’agit plus d’une impatience ; il s’agit d’un rejet. Aucun Président et aucun gouvernement n’ont été, dans l’histoire de la Vème République, aussi sourds aux revendications populaires.

Lire la suite »