Accueil » 2015 » mars

Monthly Archives: mars 2015

« Tu ne tueras pas »

En votant ce mercredi 18 mars 2015 la loi « Claeys / Leonetti », la caste au pouvoir en France a fait franchir un nouveau seuil à notre pays dans sa longue déchéance politique et morale. Sous un vernis humanitaro-sentimental en effet, et qui plus est de manière hypocrite, le vote en faveur d’ »un traitement à visée sédative et antalgique provoquant une altération profonde et continue de la vigilance jusqu’au décès associé » 1] avalise dans son principe la pratique de l’euthanasie, et donc enfreint le sixième commandement. Depuis l’arrivée de François Hollande au pouvoir et les premières lois dites “sociétales“ que ses gouvernements ont porté, il est devenu courant de parler de “changement de civilisation“. Défendu par les soutiens au pouvoir actuel, vigoureusement dénoncé par ce qui reste de chrétiens lucides sur les implications culturelles et politiques de leur foi, le thème s’est imposé. Mais à vrai dire, l’expression est controuvée. Une civilisation quelle qu’elle soit suppose la reconnaissance et la défense de mœurs qui respectent la vie naturelle des hommes. L’interdit du meurtre, et ce quelles que soient les circonstances, en fait partie. En effet, cet interdit ne concerne pas que l’innocent, comme on le voit parfois écrit à tort : car …

Lire la suite »

Cercle MONTALEMBERT : Général TAUZIN

  Dans le cadre des rencontres du cercle Montalembert, l’Institut Ethique et Politique Montalembert (IEPM) a reçu le général TAUZIN le mardi 10 Mars 2015. Général de division, Didier Tauzin a occupé de nombreuses fonctions au sein de l’armée, des forces spéciales à l’insertion de jeunes défavorisés – il a créé l’Établissement Public d’Insertion de la Défense – en passant par la formation d’officiers et la réorganisation de l’armée de terre. Il a publié un ouvrage intitulé Rebâtir la France, le 19 janvier. Il y dresse un état des lieux : « La France va mal et elle désespère ». Aujourd’hui les problèmes sont tels que l’avenir et l’existence même de notre pays semblent compromis. L’économie est en berne mais pas seulement. La confiance des Français dans la politique s’estompe malheureusement comme le démontrent les résultats du cinquième baromètre de la confiance politique du CEVIPOF publiés en 2014. Que faire alors ? Avec l’aide d’une équipe composée d’’une centaine d’hommes et de femmes d’expérience ayant pour certains exercé des responsabilités importantes (chefs d’entreprise, professeurs d’université, un député, présidents d’association, etc.) le général Tauzin a décidé de s’engager en politique. Dans Rebâtir la France, il définit les conditions de redressement de notre pays …

Lire la suite »

VERS une VILLE ASSIMILATIVE

POUR un REGLEMENT VOLONTARISTE du PROBLEME des BANLIEUES   Les attentats du mois de janvier conduisent à s’interroger sur ce que l’on nomme « l’intégration » et qui est une usine à produire de l’exclusion, des fractures communautaires, du ressentiment. L’échec de l’intégration provient de phénomènes bien connus : une immigration massive et mal maîtrisée, une crise identitaire de la France elle-même qui n’affirme plus avec fierté ce qu’elle est et qui se laisse prendre aux pièges du multiculturalisme, une souveraineté économique, monétaire économique chancelante. Mais aussi, et peut être surtout, une géographie urbaine qui favorise la désintégration identitaire, ou plutôt qui est un kaléidoscope d’identités multiples, fractionnées voire fracturées, qui n’ont plus rien pour se réunir et que tout sépare désormais.   L’accueil des étrangers se fait essentiellement et généralement selon trois modalités :   Le multiculturalisme, où les peuples vivant dans le même pays coexistent en respectant a minima les lois du pays d’accueil mais exportent leurs modes de vie, leur culte et leur culture exposés visiblement dans l’espace public au sein d’un territoire déterminé qui est une enclave culturelle. L’intégration, qui est l’adhésion aux règles de fonctionnement et aux valeurs de la société d’accueil, ce qui n’interdit pas le maintien des différences …

Lire la suite »

L’ISLAM ET NOUS : le point de vue d’un professeur musulman égyptien

  Le journal Traces de la Communauté catholique Communion et Libération nous autorise à reproduire un article du professeur égyptien, musulman, Wael Farouq, publié dans leurs colonnes en février dernier. Que ses dirigeants en soient remerciés. Wael Farouq enseigne la langue arabe à l’Université américaine du Caire et travaille au rapprochement entre chrétiens et musulmans. Il livre dans cet article une analyse de la situation présente de l’Islam mais aussi de l’Occident qui nous semble pertinente en bien des points et mériter de ce fait notre attention. Elle présente l’intérêt évident d’attester que, par-delà les différences de culture et de religion, les hommes peuvent discuter et s’entendre, au moins jusqu’à un certain point, dès lors qu’ils acceptent de raisonner de manière honnête et non prévenue. Il y a une universalité de la foi, mais il y a aussi une universalité de la raison, et pour faible que cette dernière puisse bien souvent être, elle n’en demeure pas moins un bien précieux et nécessaire face aux passions violentes. Au-delà de cette présentation, nous nous permettons ici quelques remarques sur le contenu du propos de l’article. Tout d’abord, l’auteur commet une petite inexactitude lorsqu’il affirme qu’en « France, on a voté une loi …

Lire la suite »